Seine-Saint-Denis : nouvelle accusation de viol contre un policier

Alexandre affirme avoir subi en 2015 à Drancy (Seine-Saint-Denis) le même type de violences que Théo à Aulnay-sous-Bois. Les journalistes de France 2 l'ont rencontré.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un viol avec une matraque : c'est ce qu'affirme avoir subi Alexandre, un père de famille de 28 ans, au moment de son interpellation en octobre 2015 pour tapage nocturne à Drancy (Seine-Saint-Denis). Refusant d'embarquer dans la voiture de la police municipale, il aurait alors été victime d'abus de la part d'un des policiers. "Pour moi ce n'est pas un accident", déclare-t-il.

Emmené aux urgences après son arrestation

Une fois placé en garde à vue, le jeune homme sera conduit aux urgences et pris en charge par un médecin. C'est là qu'il raconte que le policier lui a introduit sa matraque dans l'anus, la même accusation que celle portée à l'encontre de l'un des agents ayant procédé à l'interpellation controversée du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois. Les trois policiers ayant arrêté Alexandre ont été placés en garde à vue, l'un d'entre eux mis en examen pour violence avec arme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police. (Photo d\'illustration)
Une voiture de police. (Photo d'illustration) (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)