Le manque de logements, un sujet sensible pour les maires

Face à la pénurie de logements dans le parc privé et social, le gouvernement envisagerait de transférer quelques prérogatives des maires vers les préfets pour accélérer le rythme des constructions.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Face au manque de logements en France, l'État menace de prendre en main certaines constructions au détriment des maires. De quoi faire gronder certains édiles.
Philippe Pemezec est un maire qui ne manque pas de projets. En ce moment, il s'occupe de transformer une zone artisanale du Plessis-Robinson. Au total, 4 500 appartements devraient sortir de terre ici. En matière de construction de logement, Mr le maire est un bon élève. En 28 ans de mandat, sa ville a toujours été en chantier. L'une de ses fiertés : un quartier bâti de toutes pièces avec une rivière artificielle.

Mécontentement des maires

Alors quand on lui parle d'une possible prise en main par l'État de certains projets d'urbanismes, il se fâche un peu. "Après guerre, c'était les technocrates qui étaient à la manoeuvre, regardez comment on a fabriqué la ville. On a détruit des pans entiers de nos banlieues, on les a massacrés les banlieues, alors que les maires eux font du travail ciselé", explique Philippe Pemezec à France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chantier dans Paris, en janvier 2017. 
Un chantier dans Paris, en janvier 2017.  (MAXPPP)