Affaire Fillon : quand l'option Alain Juppé prend du galon

La pression est désormais extrêmement forte sur François Fillon, d'autant que sondages à l'appui, l'option Alain Juppé fait son grand retour. Catherine Demangeat, journaliste politique de France 3, fait le point ce vendredi 3 mars.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À 51 jours du premier tour, Alain Juppé semble le seul à pouvoir jouer les remplaçants. "Il y a urgence et Nicolas Sarkozy, encore très hostile à sa candidature, il y a une semaine, ne voudrait plus apparaitre comme l'empêcheur de plan B. Le maire de Bordeaux [Gironde] a fait savoir par son entourage, je le cite, 'qu'il ne se défilera pas à deux conditions : si François Fillon accepte lui-même de jeter l'éponge et s’il a le soutien unanime du parti'", explique Catherine Demangeat, journaliste politique de France 3.

Un sondage renforce l'hypothèse Alain Juppé

C'est un premier sondage, mais il montre qu'Alain Juppé serait en tête au premier tour, avec 26,5 % des voix, contre 25% pour Emmanuel Macron et 24% pour Marine Le Pen. "À l'inverse, François Filon candidat serait éliminé au premier tour avec 19% des suffrages contre 27% pour Emmanuel Macron et 25,5% pour Marine Le Pen. Au moment où beaucoup à droite ont fait le deuil de François Fillon, ce sondage encourage les juppéistes à s'organiser", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alain Juppé, en février 2017 à Bordeaux
Alain Juppé, en février 2017 à Bordeaux (NICOLAS TUCAT / AFP)