À l'approche de l'élection présidentielle, les livres politiques se succèdent

Ils ne trouvent pas tous leur public. Certains font un flop, comme le précise Arnaud Boutet.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Chacun y va de son livre. Les hommes politiquent sortent tour à tour leur ouvrage afin de préciser leurs idées. Certains se vendent bien. C'est le cas de celui de Philippe De Villiers : Le Moment est venu de dire ce que j'ai vu. On dénombre 177 000 ventes depuis le mois d'octobre. "C'est un pamphlet qui égratigne une partie de la classe politique", explique Arnaud Boutet sur le plateau de France 2.  Le livre Faire de François Fillon s'est vendu à 87 500 exemplaires depuis septembre. Le livre d'Alain Juppé Pour un État fort, sorti il y a quelques jours s'est déjà écoulé à 7 000 exemplaires. Le coup de gueule de Jean-Luc Mélenchon dans Le Hareng de Bismarck s'est vendu à 44 000 unités depuis juin 2015.

Des flops

En revanche, les livres de Cécile Duflot, de Jean-Cristophe Cambadélis peinent à trouver preneur. Le livre de Christine Boutin, Qu'est-ce que le PCD ?, ne s'est vendu qu'à 58 exemplaires depuis 2010.

Le JT
Les autres sujets du JT