Nicolas Sarkozy face à une nouvelle mise en examen

Le pôle financier de Paris soupçonne l'ancien président d'avoir dissimulé le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

À la sortie de son audition au pôle financier de Paris le 16 février, après plus de dix heures d'entretien avec les juges, Nicolas Sarkozy vient d'être mis en examen dans l'affaire Bygmalion, pour financement illégal de sa campagne électorale, celle de 2012.
Mais pour les chefs les plus graves, usage de faux, escroquerie et abus de confiance, il ne sera que témoin assisté. Une bonne nouvelle pour son avocat, Me Herzog.

L'affaire des écoutes

Pourtant, le chef des Républicains fait face à sa deuxième mise en examen en moins de deux ans. En juillet 2014, dans le dossier des écoutes, où il est suspecté d'avoir voulu soudoyer un haut-magistrat, il a été inculpé pour corruption et trafic d'influence. Si la procédure est validée par la Cour de cassation, un procès pourrait avoir lieu avant l'élection présidentielle de 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, au conseil national du parti, à Paris, le 14 février 2016.
Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, au conseil national du parti, à Paris, le 14 février 2016. (JACKY NAEGELEN / REUTERS)