Mise en examen de Nicolas Sarkozy : un nouvel obstacle avant 2017

Juridiquement, cette mise en examen n'empêche pas Nicolas Sarkozy d'être candidat à la primaire des Républicains.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Nicolas Sarkozy mis en examen, c'est un obstacle de plus sur le chemin de sa reconquête du pouvoir. À droite, beaucoup considèrent l'ancien chef de l'État comme un candidat fragilisé qui peut, à tout moment, être emporté par ses ennuis judiciaires. "C'est un handicap. La question sera de savoir s'il n'y aura pas d'autres difficultés ou handicap d'ici le mois de septembre", précise au micro de France 3, Philippe Gosselin, député LR de la Manche.

Mauvaise nouvelle pour la gauche

Les inconditionnels de Nicolas Sarkozy veulent encore croire en l'avenir de leur candidat. "Rien de très nouveau. Rien qui ne fera dévier le président Sarkozy de la ligne qu'il s'est fixée au service de la France et des Français", souligne Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne. Pour les observateurs, la mise en examen de Nicoals Sarkozy est également une mauvaise nouvelle pour la gauche et surtout, pour François Hollande. À neuf mois de la primaire de la droite et du centre, cette deuxième mise en examen ne peut que compliquer son plan de bataille pour reprendre l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy, le 14 février 2016 à Paris. 
Nicolas Sarkozy, le 14 février 2016 à Paris.  (CITIZENSIDE/SERGE TENANI / CITIZENSIDE.COM / AFP)