Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a affirmé, jeudi 4 avril à Paris, que François Hollande était "en train de devenir le chef d'un camp, le chef d'un clan", lors d'une convention de son parti sur le thème de "l'autorité". Jean-François Copé demande "une rupture totale" sur "la politique menée pour sortir du désastre économique dans lequel ils sont en train de conduire le pays".

"Il ne s'agit pas d'accabler sans fin Cahuzac. A quoi bon ! C'est à la justice de faire son travail", poursuit le patron de l'UMP, pour qui "il appartient à l'homme de se reconstruire". Selon lui, il s'agit d'"en finir une fois pour toutes avec une gauche donneuse de leçons" et "arrogante", qui "a tenu des propos inacceptables sur Nicolas Sarkozy et sur d'anciens ministres". Jean-François Copé continue d'appeler le chef de l'Etat à revoir la composition du gouvernement.

Jean-François Copé le 29 mars 2013 devant les militants UMP à Paris
Jean-François Copé le 29 mars 2013 devant les militants UMP à Paris (FRED DUFOUR / AFP)