Le ministre de l'Intérieur réfute toutes les accusations sur le fait qu'il soit informé avant les aveux de Jérôme Cahuzac sur sa détention d'un compte à l'étranger. "Je n'ai eu aucune information qui prouvait la culpabilité de Monsieur Cahuzac", a-t-il affirmé dans le journal de 20 heures de France 2 ce jeudi 4 avril. Manuel Valls nie avoir demandé à ses services  et à la Direction centrale des renseignements intérieurs de faire une enquête sur les activités de l'ex-ministre du budget.

Pour Manuel Valls, "la justice a fait son travail de manière indépendante et la police n'a pas été utilisée comme c'était souvent le cas au cours de ces dernières années  à des basses œuvres". L'ancien ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, insinuait que les ministres socialistes Manuel Valls et Pierre Moscovici, par le pouvoir de leurs administrations respectives, auraient pu récolter des informations sur l'existence du compte de Jérôme Cahuzac en Suisse et Singapour

(MIGUEL MEDINA / AFP)