Eliane Houlette, la procureure contre les fraudeurs

A la tête du Parquet National Financier, elle a enquêté sur plus de 300 dossiers et quelques noms célèbres comme Nicolas Sarkozy, François Fillon ou encore la firme Google.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

De juge des enfants au Parquet national Financier

Après avoir commencé sa carrière en tant que juge des enfants, elle se spécialise dans les années quatre-vingt dix dans les affaires économiques et financières au tribunal de grande instance de Versailles. Elle passe ensuite premier substitut à la section financière du parquet de Paris, où elle est aussi avocate général à la Cour d'appel. 

En 2013, l’affaire Cahuzac secoue la classe politique.

Le Parquet National Financier est créé par le gouvernement afin de lutter contre la grande délinquance économique et financière, notamment la corruption et l’évasion fiscale. Proposée par Christiane Taubira, Eliane Houlette est nommée à la tête du parquet financier. 

Son surnom : « super-procureure »

Depuis sous le feu des projecteurs, on la surnomme « super-procureure ».

Son objectif : « barrer la route aux fraudeurs ».

Eliane justifie la création du parquet financier par l’évolution de la criminalité en col blanc : « L’évolution de l’Europe, la porosité des frontières, la dématérialisation des transactions, la fluidité des flux financiers, le recours aux paradis fiscaux, se sont accompagnés d’une criminalité économique et financière plus grande. ».

Depuis sa création, le parquet financier a traité entre 300 et 400 dossiers. Ses magistrats ont enquêté sur de nombreuses personnalités politiques comme Nicolas Sarkozy, Serge Dassault ou encore François Fillon. Ils enquêtent également sur des multinationales comme McDonald's ou Google.

Pour Eliane Houlette, « c’est un peu le combat de David contre Goliath ». 

L’opération Tulipe

Le 24 mai 2016, elle perquisitionne à l'improviste les locaux de Google France, la firme étant soupçonnée de “fraude fiscale aggravée”.

L’opération est nommée "Tulipe", clin d’œil à la Hollande, où est hébergée la société mère. 

L’enquête est ultra-confidentielle : « Nous avons décidé de donner un autre nom, de ne jamais prononcer le mot Google, et nous avons travaillé ce dossier hors réseau, hors connexion. (..) pendant presque un an. » raconte Eliane.

Beaucoup de dossiers mais peu de moyens

Avec seulement 15 magistrats, elle considère que les moyens du Parquet sont insuffisants : « La difficulté, et c’est d’ailleurs l’un des grands reproches qu’on fait à la justice économique et financière, c’est que les investigations sont très longues et que, en termes de moyens, nous sommes très limités, moyens matériels et moyens humains surtout. ».

Ce qui n’empêche pas le Parquet d’aboutir à des condamnations, comme en décembre, lorsque Jérôme Cahuzac écope de trois ans de prison conformément aux réquisitions du parquet. 

« Le PNF trouve sa vitesse de croisière et prouve son efficacité », a commenté le secrétaire national de l'Union syndicale des magistrats.

Eliane Houlette, la procureure contre les fraudeurs
Eliane Houlette, la procureure contre les fraudeurs (Brut.)