Affaire Ferrand : l'enquête classée sans suite

Le parquet de Brest n'a pas donné suite à l'affaire des mutuelles de Bretagne, dans laquelle l'ancien ministre Richard Ferrand était soupçonné d'abus de confiance et d'escroquerie.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après plusieurs mois d'une tourmente politique et judiciaire, Richard Ferrand voit l'enquête qui le concerne classée sans suite. "Je peux enfin retrouver ma totale liberté d'esprit [...] Désormais, je suis libéré de l'interrogation que les uns et les autres pouvaient avoir, puisque la justice a tranché et a dit que j'étais un homme honnête et innocent de toute infraction", a déclaré le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale.

Aucune infraction retenue

L'affaire avait débuté quelques jours seulement après l'élection d'Emmanuel Macron à l'Élysée. Alors qu'il venait d'être nommé ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand avait été accusé d'abus de confiance et d'escroquerie dans l'affaire des mutuelles de Bretagne. Il lui était notamment reproché d'avoir favorisé son ex-femme et sa compagne dans l'obtention de différents contrats. Le parquet de Brest a jugé qu'"aucune infraction au code de la mutualité n'a été établie" et que les infractions en question "ne sont pas constituées".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 28 juin 2017.
Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 28 juin 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)