Liliane Bettencourt le 12 octobre 2011 devant l'Académie des Beaux-Arts (Paris).
Liliane Bettencourt le 12 octobre 2011 devant l'Académie des Beaux-Arts (Paris). (PIERRE VERDY / AFP)

Liliane Bettencourt refuse de s'avouer vaincue. L'héritière de L'Oréal, âgée de 89 ans, a décidé lundi 23 janvier de se pourvoir en cassation après la confirmation de son placement sous tutelle, selon Le Figaro.

Une juge de Courbevoie (Hauts-de-Seine) a ordonné le 17 octobre cette mesure qui signifie que les biens, revenus et fonctions de la milliardaire, notamment les 30 % de parts de la société et son siège au conseil d'administration de L'Oréal, sont désormais gérés par sa fille, Françoise Meyers, et ses petits-fils, Jean-Victor et Nicolas Meyers. Liliane Bettencourt souhaitait une mesure moins contraignante, la curatelle, qui lui aurait permis de garder davantage d'autonomie. La cour d'appel de Versailles a rejeté la semaine dernière cette demande.

La gestion de L'Oréal au cœur du conflit

De son côté, Françoise Meyers a assuré que le placement sous tutelle de Liliane Bettencourt ne modifiait en rien les accords passés entre la famille et Nestlé, qui sont convenus en 2004 d'un statu quo dans le capital de L'Oréal jusqu'à la mort de l'héritière. La fille de Liliane Bettencourt et ses fils ont confirmé dans un communiqué publié la semaine dernière leur attachement à L'Oréal.