L'ancien proche de Liliane Bettencourt François-Marie Banier et son compagnon, Martin d'Orgeval, ont été mis en examen et laissés libres sous contrôle judiciaire, ont annoncé leurs avocats mercredi 14 décembre. Le chef de mise en examen n'est pas encore connu, mais l'enquête porte sur un abus de faiblesse.

Les deux hommes, interpellés par la police à leur domicile parisien lundi à 6 heures, ont passé deux nuits à la prison de la Santé, à Paris, avant de rejoindre Bordeaux, où est instruite l'affaire, mercredi à la mi-journée. Ils vont devoir répondre de leurs relations avec l'héritière de L'Oréal et des cadeaux qu'elle leur a offerts à partir de septembre 2006, date du début des faits sur lesquels porte l'information judiciaire pour "escroquerie", "abus de confiance", "blanchiment", "abus de faiblesse" et "recel" au préjudice de Liliane Bettencourt.

Cette information est susceptible de concerner d'autres membres de l'entourage de l'octogénaire, dont certains pourraient également être convoqués à Bordeaux avant la fin de l'année.

La mise sous tutelle de Liliane Bettencourt examinée

François-Marie Banier a cru échapper à la justice quand la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt-Meyers, a abandonné sa plainte pour "abus de faiblesse" en décembre 2010. Mais les conclusions de l'expertise médicale effectuée en juin dernier sur la vieille dame ont relancé la procédure.

Les résultats de cette expertise ont également conduit la justice à mettre l'héritière de L'Oréal sous tutelle le 17 octobre. Liliane Bettencourt a fait appel de cette décision et demande à être placée sous curatelle renforcée, un régime de protection moins lourd. Sa demande devait être examinée ce mercredi par la cour d'appel de Versailles.