L'enquête sur l'affaire Bettencourt s'approche de plus en plus de Nicolas Sarkozy. C'est en tout cas ce qu'indique le site internet du Monde, mercredi 23 mai. Selon le quotidien, qui affirme avoir pris connaissance de plusieurs procès-verbaux, le juge Jean-Michel Gentil "semble tenir pour acquis que [l'ancien président de la République] a bénéficié, lors de sa campagne présidentielle de 2007, d'argent en espèces du couple Bettencourt".

Selon les PV vus par Le Monde, l'argent aurait transité via Patrice de Maistre, ancien gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt (héritière de L'Oréal) et aujourd'hui placé en détention provisoire, ainsi que par le biais d'Eric Woerth, ex-trésorier de l'UMP et mis en examen dans cette affaire. Ce dernier assure n'avoir jamais reçu d'argent liquide de la main de De Maistre. Mais le magistrat fait le lien entre plusieurs rencontres prévues dans les agendas des deux hommes. Il s'appuie aussi sur plusieurs témoignages, dont celui de l'ex-comptable Claire Thibout.

D'après Le Monde, le juge Gentil aurait aussi décidé de verser au dossier d'autres témoignages d'anciens employés des Bettencourt. Il souhaite ainsi "faire le lien avec plusieurs dépositions de témoins faisant état d'une visite de Nicolas Sarkozy au domicile de Liliane Bettencourt pendant la campagne présidentielle de 2007."