DIRECT. Affaire Bygmalion : Juppé salue la démission de Copé

Englué dans l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé a quitté la présidence du parti. Toute la direction actuelle de l'UMP est également concernée.

Jean-François Copé, alors secrétaire général de l\'UMP, et François Fillon, Premier ministre de l\'époque, le 25 avril 2012 à Cernay (Haut-Rhin).
Jean-François Copé, alors secrétaire général de l'UMP, et François Fillon, Premier ministre de l'époque, le 25 avril 2012 à Cernay (Haut-Rhin). (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
Marie-Adélaïde ScigaczFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Mis en cause dans l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé a décidé de démissionner de la présidence de l'UMP à compter du 15 juin. Des responsables du parti, réunis en bureau politique mardi 27 mai, l'ont annoncé à l'AFP. Cette démission concerne toute la direction actuelle de l'UMP.

Voici les dernières informations.

 D'ici l'organisation d'un congrès anticipé à l'automne, organisé le 12 octobre selon iTélé, pour désigner une nouvelle direction, les trois anciens Premiers ministres Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin assurent une direction collégiale.

Dans l'après-midi de mardi, Alain Juppé s'est exprimé publiquement et a estimé que le futur président de l'UMP devra s'engager à ne pas être candidat à la présidentielle de 2017. Lui-même a confirmé qu'il ne serait pas candidat à la présidence de l'UMP.

Le directeur de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, Guillaume Lambert, s'est dit mardi après-midi "totalement étranger" aux fausses factures imputées à l'UMP par Bygmalion.

Lundi, Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé, a reconnu qu'il y avait eu un "dérapage" dans les dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2012. "Il y a eu des factures présentées à l'UMP pour des dépenses faites pour la campagne", a-t-il expliqué. Et ce, au-delà du plafond autorisé par la loi.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#BYGMALION

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BYGMALION

22h03 : L'actu de ce mardi soir en quatre titres :  
   Englué dans une affaire de surfacturations présumées au sein de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin, au terme d'un huis clos glaçant. Une direction collégiale transitoire, menée par un trio d'anciens Premiers ministres, alors que l'affaire Bygmalion relance la guerre des clans dans le parti. Sur TF1, Jean-François Copé a déclaré qu'"une page se tourne" et qu'il "fera de la politique autrement".   
 Le président français François Hollande affirme à Bruxelles que "l'Europe doit entendre ce qui s'est passé en France" lors des élections européennes, en demandant que "l'Europe change"





La jeune morbihanaise de 14 ans disparue depuis deux semaines a été retrouvéeElle était à Alméria, en Espagne, avec un homme d'une trentaine d'années avec lequel les enquêteurs pensaient qu'elle avait fui. 





C'est la mi-temps entre l'équipe de France et la Norvège. Les Bleus mènent 1 à 0 grâce à un but de Pogba à la 15e minute du premier match de préparation à la Coupe du monde.

21h12 :  Les dénégations de Copé concernant sa non-connaissance des factures ressemblent beaucoup à celles de Cahuzac pour son compte en Suisse.

21h11 :  Victime pourquoi pas ? Cela prouve qu'il est un mauvais manager. Donc incapable d'être un homme politique de premier plan. Sa responsabilité était de savoir.

21h11 :   Soit il ne sait rien et il est nul comme patron d'une organisation...Soit il savait, et il est malhonnête, menteur, dissimulateur... Quelle version doit on préférer ?L'incapable ou le pourri ? 

21h10 :  Vous êtes nombreux à réagir après l'intervention de Jean-François Copé sur TF1 (dont le détail est ici). Le président démissionnaire de l'UMP ne vous a pas vraiment convaincu. 

21h04 :  "Mon honnêteté et mon intégrité sont totales", a promis Jean-François Copé, ce soir sur TF1. Découvrez ses premières déclarations après l'annonce de sa démission de la tête de l'UMP (TF1)

20h49 :  Dans un sous-sol de l'Assemblée nationale s'est tenu ce matin pendant plus de deux heures un des plus suffocants et violents bureau politique de l'UMP : celui qui a a abouti à l'annonce de la démission de Jean-François Copé. Le récit des temps forts de la réunion est ici

20h29 :  France 2 publie la facture éditée pour la location de la salle Gaveau à Paris par Event &cie, une filiale de Bygmalion : 17 000 euros. Celle adressée par la société à l'UMP est 40 fois plus chère, soit 680 000 euros. Le parti y avait organisé une convention intitulée "La France avec les printemps africains - Regards croisés", en avril 2012. 

20h22 : Rien de neuf : Copé tente toujours de se faire passer pour une victime, qui aurait été abusée par ses collaborateurs #Bygmalion #tf1

20h22 :  Comme le note un journaliste du Monde sur Twitter, la version de Jean-François Copé sur TF1 n'a pas évolué : il se dit victime des pratiques de ses collaborateurs. 

20h19 :  Est-ce la fin de la carrière politique de Jean-François Copé ? "En tout cas, c'est une page qui se tourne", répond-il sur TF1. "Je ferai désormais de la politique autrement", promet le président démissionnaire de l'UMP. 

20h16 :  "Quand j'ai appris tout ça une partie du ciel m'est tombée sur la tête. C'est une épreuve personnelle".





"Jamais, jamais, jamais. Je n'ai jamais menti", affirme encore Jean-François Copé. 

20h15 :  Jean-François Copé refuse de dire s'il sera candidat à la présidence de l'UMP, lors du congrès du parti qui doit être organisé en octobre prochain. 

20h12 :  "Je veux le dire au Français : ce sont des collaborateurs qui ont abusé de ma confiance. Je demande aux Français de croire que mon intégrité est totale." 


Le président de l'UMP qui quittera ses fonctions le 15 juin prochain reconnaît toutefois : "Bien sûr qu'il m'est arrivé de poser des questions". "Il n'y a pas eu de système d'alerte ce qui fait que j'ai su ça il y a douze jours", dit-il.

20h09 :  Jean-François Copé savait-il que l'UMP surfacturait des prestations auprès de la société Bygmalion ? "La vérité c'est que j'ai découvert tout ça il y a une douzaine de jours dans Libération", dit le patron de l'UMP qui "souhaite que toute la transparence soit faite".

"J'ai fait confiance aux gens dont c'est le métier, les experts comptables, je ne suis pas repassé derrière", insiste Jean-François Copé.

20h06 :  "Je dis aux militants, ne doutez pas de mon intégrité. Je veux leur dire dans les yeux que mon intégrité est totale", assure Jean-François Copé. 

 Le président de l'UMP affirme sur TF1 qu'il n'a pas été poussé à la démission : "J'ai démissionné de mon propre chef, après en avoir discuté avec les uns et les autres. J'ai compris que la priorité c'était le rassemblement".

20h04 :  "Je ne voulais pas voir revenir le spectre de la division, j'ai pensé aux militants, aux Français", dit sur TF1 Jean-François Copé, qui quittera ses fonctions le 15 juin.

20h02 : L'essentiel de l'actu de ce mardi soir :   Englué dans une affaire de surfacturations présumées au sein de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin, avec toute la direction de l'UMP. Une direction collégiale transitoire, menée par un trio d'anciens Premiers ministres, alors que l'affaire Bygmalion relance la guerre des clans dans le parti. Si vous êtes perdus, on vous résume tout.
 Le président français François Hollande affirme à Bruxelles que "l'Europe doit entendre ce qui s'est passé en France" lors des élections européennes, en demandant que "l'Europe change".

La jeune morbihanaise de 14 ans disparue depuis deux semaines a été retrouvéeElle était à Alméria, en Espagne, avec un homme d'une trentaine d'années avec lequel les enquêteurs pensaient qu'elle avait fui.

Ce soir, les Bleus affrontent la Norvège en match amical, dans une dernière ligne droite avant le Mondial. Nous nous sommes interrogés : faut-il regarder à tout prix ce match ?

18h07 : Il est 18 heures et nous faisons sans plus attendre un nouveau point sur l'actualité :
 
 Englué dans une affaire de surfacturations présumées au sein de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin, avec toute la direction de l'UMP. Une direction collégiale transitoire, menée par un trio d'anciens Premiers ministres, alors que l'affaire Bygmalion relance la guerre des clans dans le parti. Si vous êtes perdu, on vous résume tout.

La jeune morbihanaise de 14 ans disparue depuis deux semaines a été retrouvéeElle était à Alméria, en Espagne, avec un homme d'une trentaine d'années avec lequel les enquêteurs pensaient qu'elle avait fui.

Ce soir, les Bleus affrontent la Norvège en match amical, dans une dernière ligne droite avant le Mondial. Nous nous sommes interrogés : faut-il regarder à tout prix ce match ?

•  Ça y est. Les élections européennes sont passées. Mais quelle est la suite des opérations ? Francetv info vous dit tout.

18h02 :  Selon des sources internes à l'UMP, Jean-François Copé a fait une brève allocution devant le personnel du parti. Il a distillé quelques piques à l'égard de Fillon et a affirmé qu'il veillerait à la sécurisation des emplois du siège.

17h36 : "C'est seulement la famille rassemblée qui peut faire barrage au Front national". 

 Le nouveau coprésident par intérim de l'UMP a salué la décision de Jean-François Copé, qui a décidé de démissionner pour la "sérénité" du mouvement.

17h25 :  L'ancien Premier ministre et coprésident par intérim de l'UMP, Alain Juppé, estime que le futur président de l'UMP qui sera élu en octobre devra s'engager à ne pas être candidat à la présidentielle. Il donne une conférence de presse en ce moment.

16h40 :  Une fois de plus, il apparaît au-dessus de la mêlée. En pleine affaire Bygmalion, Alain Juppé va assurer la direction collégiale de l'UMP avec François Fillon et Jean-Pierre Raffarin, après la démission de Jean-François Copé. Entre des fillonistes à l'abordage, des copéistes qui font profil bas et des sarkozystes fidèles à leur chef, le maire de Bordeaux fait figure de recours neutre au milieu de cette guerre des clans relancéeAlain Juppé, fondateur et sauveur de l'UMP ?




(NICOLAS TUCAT / AFP)

16h12 : Le temps passe si vite. Il est déjà 16 heures et voici un nouveau point sur l'actualité : 

 Englué dans une affaire de surfacturations présumées au sein de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé qu'il quittera ses fonctions le 15 juin, avec toute la direction de l'UMP. Par ailleurs, le directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert, assure qu'il n'était au courant de rien alors que cette crise relance la guerre des clans. Pour ne rien rater, vous pouvez suivre notre direct
•  Ça y est. Les élections européennes sont passées. Mais quelle est la suite des opérations ? Francetv info vous dit tout.

• Les juges d'instruction ont rendu un non-lieu dans l'affaire du naufrage du chalutier Bugaled Breizh. Il avait fait cinq morts en 2004 au large de la Grande-Bretagne.


Inquiétude à l'OSCE. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe dit avoir perdu le contact avec une de ses équipes en mission dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

15h55 :  Hier, l'ex-directeur adjoint de la campagne, Jérôme Lavrilleux, a reconnu que des prestations de Bygmalion ont été indûment facturées à l'UMP, au lieu d'apparaître sur les comptes de campagne. Sur BFMTV hier, il a indirectement pointé le directeur de campagne, Guillaume Lambert, en disant : "Je n'étais pas le directeur de campagne mais je ne me défausse sur personne".

15h52 : Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy se dit "totalement étranger" au montage, selon son avocat.

14h27 :  Les sympathisants et militants UMP interrogés par France 2 parlent au choix de "choc", de "catastrophe" ou de "désastre". Ils ont aussi hâte d'en finir avec "la guerre des chefs"


(SOPHIE BRUNN, JULIEN CHOLIN ET ERIC JACQUIN - FRANCE 2)

14h06 : Deux heures déjà que je suis en votre compagnie, voici un nouveau point sur l'actualité :
 
 Englué dans une affaire de surfacturations présumées au sein de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin, avec toute la direction de l'UMP. Une direction collégiale transitoire, menée par un trio d'anciens Premiers ministres, alors que l'affaire Bygmalion relance la guerre des clans dans le parti. Vous pouvez retrouvez notre direct

Inquiétude à l'OSCE. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dit avoir perdu le contact avec une de ses équipes en mission dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

 11 membres de la mission d'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) sur le chlore ont été enlevés par les rebelles, annonce le ministre des Affaires étrangères syrien.
•  Contrairement au PS, la gauche italienne a remporté une belle victoire dimanche, dans un pays secoué par la crise et l'austérité. Mais comment fait-elle ? Notre journaliste Julie Rasplus a relevé les 4 leçons que le Premier ministre italien, Matteo Renzi, peut donner à François Hollande et Manuel Valls. 

13h48 :  Le rédacteur en chef du Journal du dimanche, Laurent Valdiguié, affirme que la police a copié la totalité des serveurs informatiques de l'UMP.

13h43 :  Jean-François Copé, contraint à la démission de la présidence de l'UMP par  les accusations de fausses factures de l'affaire Bygmalion, voit ses ambitions élyséennes s'envoler. Voici le portrait de cet ambitieux pressé.

(VALERIE ASTRUC - FRANCE 2)

13h33 :  Embourbé dans l'affaire Bygmalion, le président de l'UMP a annoncé son départ, sous la pression de ses rivaux. Au sein du parti, on veut tourner la page. Et on le dit avec les mêmes mots.


(FRANCE 2)

12h55 :  En pleine crise à l'UMP, Brice Hortefeux intervient sur Europe 1. Pour lui, "Jean-François Copé s'est engagé totalement dans sa mission".

12h52 :  Nous vous parlions un peu plus tôt des révélations du Point sur l'affaire Bygmalion et le rôle de Jean-François Copé. Voici notre article pour plus de détails.




(WITT/SIPA)

12h37 :  Après sa démisssion, Jean-François Copé est "touché", assure Nadine Morano. L'eurodéputée juge que le président de l'UMP "s'est comporté en président responsable" en démissionnant "pour protéger sa famille politique".

12h33 :  Jean-François Copé savait-il tout ? Le Point a ausculté les comptes de Bygmalion et affirme qu'en deux ans, "26,7 millions d'euros" ont été "sortis des caisses de l'UMP". Mais, surtout, selon l'hebdomadaire, "le très sophistiqué système Bygmalion" a été "mis en place par Jean-François Copé et ses amis".

12h16 : Voici un nouveau point sur l'actualité :
 
 Englué dans une affaire de surfacturations présumées au sein de l'UMP, Jean-François Copé a annoncé qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin, avec toute la direction de l'UMP. Une direction collégiale transitoire, menée par le trio d'anciens Premiers ministres Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon, sera mise en place. Retrouvez notre direct.

 11 membres de la mission d'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) sur le chlore ont été enlevés par les rebelles, annonce le ministre des Affaires étrangères syrien.
  Le maire de Donetsk donne un nouveau bilan des violences d'hier, à l'aéroport de la ville : il fait état de 40 morts, à l'issue de ces combats entre soldats et séparatistes. De son côté, le ministre de la Défense ukrainien annonce que l'armée a repris le contrôle total de l'aéroport.
•  Contrairement au PS, la gauche italienne a remporté une belle victoire dimanche, dans un pays secoué par la crise et l'austérité. Mais comment fait-elle ? Notre journaliste Julie Rasplus a relevé les 4 leçons que le Premier ministre italien, Matteo Renzi, peut donner à François Hollande et Manuel Valls. 

11h52 : Vous avez des questions sur l'affaire Bygmalion, qui a abouti à la démission de Jean-François Copé de la présidence de l'UMP ? Posez-les dans ce live. Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2, y répondra en direct et en vidéo à 16h. 

11h51 :  .@G_Peltier sur @jf_cope "je ne suis plus son porte-parole, nous représentons la nouvelle génération" #UMP

11h49 :  La décision prise par le bureau politique est la bonne. C'était une question de survie pour l'UMP.

11h47 :  C'est une bonne résolution, il faut reprendre la situation et mettre tout a plat et repartir du bon pied pour remettre en marche la france qui est au fond du trou actuellement.

11h46 :  Une bonne chose , mais l'enquête doit continuer !

11h45 :  Après l'annonce de la démission collégiale des dirigeants de l'UMP, parmi lesquels son président, Jean-François Copé, place aux réactions. 

11h37 :  L'UMP peut-elle survivre à l'affaire Bygmalion ? C'est notre question du jour. Vous pouvez répondre ici. 

11h21 :  Jean-Pierre Raffarin explique que la décision de non-représentation de Copé s'est imposée, et que Copé n'a pas fait de difficulté.

11h20 :  La décision de non-représentation de Copé à la tête de l'UMP s'est imposée, a déclaré Jean-Pierre Raffarin, interrogé par un journaliste du Lab d'Europe 1 à la sortie du bureau politique du parti. 

11h16 :  Les trois anciens Premiers ministres qui assureront la direction collégiale de l'UMP jusqu'à un congrès extraordinaire à l'automne sont : Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon, annonce l'ancien président du Sénat, Gérard Larcher.

11h12 :  Des responsables UMP annoncent la démission collective de la direction de l'UMP, suivie d'un congrès en octobre. 

11h09 :  "Trois anciens premiers ministres" UMP "assureront la direction collégiale" du mouvement, après la démission de Jean-François Copé, annonce le sénateur UMP Gérard Larcher. 

10h58 :  Jean-François Copé démissionne de la tête de l'UMP à compter du 15 juin, indique Guillaume Daret de France 2. 

10h51 :  Si #Copé démissionne c'est Luc #Chatel qui assurerait la direction transitoire selon les statuts de l'#UMP. #Bygmalion