VIDEO. Hollande sabre à la main en Arabie Saoudite : "J'en aurai besoin"

Malgré la polémique déclenchée par sa plaisanterie sur l'Algérie, le chef de l'Etat n'a pas renoncé à ses traits d'humour. Il a fait pas moins de trois blagues, au second jour de sa visite à Riyad.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

François Hollande brandissant un sabre. Le geste est peu banal. D'autant plus que le chef de l'Etat l'a accompagné d'une nouvelle plaisanterie. "J'en aurai bien besoin", a glissé le président de la République, au moment où il bataille contre le chômage et une cote de popularité en berne. Malgré la polémique déclenchée par sa blague sur l'Algérie, François Hollande n'a pas renoncé à ses traits d'humour.

La scène s'est produite, lundi 30 décembre, au cours d'une cérémonie traditionnelle donnée en son honneur à la citadelle de Masmak à Riyad, la capitale saoudienne, au second jour de son voyage sur place.

Un peu plus tard, c'est Jack Lang qu'il a taquiné. Alors qu'on leur présentait une maquette de Riyad en 1918, le chef de l'Etat demande à l'ex-ministre de la Culture de François Mitterrand, âgé de 74 ans, d'un ton moqueur : "Tu n'étais pas venu, toi, en 1918 ?"

Suite de la visite et troisième blague. Cette fois devant un canon. François Hollande demande à son ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : "C'est ce que tu vas prendre ?" Le patron des armées réplique : "Je vais te donner des cours, si tu veux."

François Hollande, sabre à la main, le 30 décembre 2013 à Riyad (Arabie Saoudite).
François Hollande, sabre à la main, le 30 décembre 2013 à Riyad (Arabie Saoudite). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)