Venezuela : un scrutin marqué par les affrontements

Le scrutin du 30 juillet dernier au Venezuela a été marqué par de nombreux affrontements à travers le pays. Au moins dix morts et une élection accusée d'être truquée, le pays plonge dans le chaos.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Venezuela s'enfonce dans la violence. Visés par des explosifs sept policiers sont blessés brûlés. De l’autre côté de la rue, les opposants au régime chaviste de Nicolás Maduro huent les forces de l’ordre. Au moins dix morts hier, dimanche 30 juillet, jour de scrutin : le Venezuela fracturé s’enlise dans le chaos. Tout au long de ce jour de vote destiné à élire une nouvelle Assemblée constituante, le pays est traversé par les affrontements entre armée et opposants.

Maduro crie victoire

Alors que le pays suffoque, Nicolás Maduro annonce un vote massif et une victoire de sa nouvelle assemblée. "Plus de 8 millions d’électeurs, c’est le vote le plus important dans l’Histoire de la révolution bolivarienne depuis 18 ans !" clame-t-il. Pour l’opposition ces chiffres sont truqués, un pas de plus vers la dictature. "Ce vote est nul, il n’existe pas, nous nous battrons jusqu’au bout", déclare Henrique Capriles, leader de l’opposition. Les Etats-Unis et plusieurs pays d’Amérique latine ont annoncé qu’ils ne reconnaissent pas cette nouvelle assemblée vénézuélienne. L’opposition appelle à de nouvelles manifestations aujourd’hui 31 juillet. Depuis le début de contestation il y a quatre mois, plus de 120 personnes ont trouvé la mort.

Un manifestant de l\'opposition lors de l\'élection de l\'Assemblée constituante, à Caracas (Venezuela), le 30 juillet 2017.
Un manifestant de l'opposition lors de l'élection de l'Assemblée constituante, à Caracas (Venezuela), le 30 juillet 2017. (JUAN BARRETO / AFP)