Venezuela : un 38e manifestant meurt, la tension ne retombe pas

Le Venezuela s'enfonce encore un peu plus dans la crise et la violence. De nouvelles manifestations contre le président Maduro ont fait une 38e victime mercredi 10 mai.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plusieurs dizaines de milliers d'opposants se sont à nouveau rassemblés mercredi à Caracas pour exiger des élections générales anticipées et le départ de Nicolas Maduro. Des manifestants qui, pour dénoncer la violence policière, ripostent désormais au gaz lacrymogène par des jets de bocaux d'excréments. Le pourvoir a annoncé que les opposants arrêtés lors des manifestations seront jugés par un tribunal militaire, ce qui a encore fait monter d'un cran la tension.

Crainte d'une guerre civile

Une ONG affirme que près de 2 000 personnes ont été interpellées au total depuis le 1er avril et plus de 600 sont encore incarcérées et donc à la disposition désormais de tribunaux militaires. Le pouvoir en place ferme toutes les portes à l'opposition. Les observateurs internationaux craignent que le pays se dirige vers la guerre civile. Le bilan des manifestations au Venezuela fait état de 38 morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation de l\'opposition contre le président Nicolas Maduro, à Caracas (Venezuela), le 10 mai 2017.
Une manifestation de l'opposition contre le président Nicolas Maduro, à Caracas (Venezuela), le 10 mai 2017. (JUAN BARRETO / AFP)