Venezuela : l'opposition mobilise plus de sept millions d'électeurs lors d'une consultation anti-Maduro

La coalition d'opposition conteste le projet gouvernemental de réforme de la Constitution, car elle soupçonne le président Nicolas Maduro d'affermir son pouvoir en contournant l'Assemblée nationale.

Un bureau de vote du référendum organisé par l\'opposition, le 16 juillet 2017 à Caracas (Venezuela).
Un bureau de vote du référendum organisé par l'opposition, le 16 juillet 2017 à Caracas (Venezuela). (MANAURE QUINTERO / DPA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plus de 7,18 millions de Vénézuéliens ont participé à la consultation symbolique organisée par l'opposition contre le président Nicolas Maduro et son projet d'Assemblée constituante, dimanche 17 juillet. Garants de l'organisation, les recteurs d'universités du Venezuela ont communiqué ce chiffre après le dépouillement de 95% des bulletins de vote.

Pour Cecilia Garcia Arocha, à la tête de l'université centrale du Venezuela, le pays "a envoyé un message clair à l'exécutif national et au monde". Elle précise que 6 492 381 personnes ont voté dans le pays, et 693 789 à l'étranger. Le pays compte 30 millions d'habitants.

L'opposition évoque un acte de "désobéissance civile"

La Constituante, dont les 540 membres seront élus le 30 juillet, aura pour mission de modifier la Constitution pour assurer, selon le président Nicolas Maduro, la "paix et la stabilité économique". Mais le projet est fermement rejeté par les antichavistes – du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013 – qui accusent le gouvernement de tenter de contourner l'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire depuis 2016, pour rester au pouvoir.

>> L'article à lire pour comprendre la crise qui déchire le Venezuela

Des Vénézuéliens attendent leur tour pour voter au référendum organisé par l\'opposition, dimanche 16 juillet 2017 à Caracas.
Des Vénézuéliens attendent leur tour pour voter au référendum organisé par l'opposition, dimanche 16 juillet 2017 à Caracas. (JUAN BARRETO / AFP)

Ce vote est présenté comme un acte de "désobéissance civile" par la coalition d'opposition (MUD) et se déroule sans l'aval des autorités. Beaucoup d'électeurs ont répondu présents vêtus de blanc ou aux couleurs du drapeau jaune, bleu, rouge du Venezuela. Lors du scrutin, une femme a été tuée au cours d'une fusillade devant l'un des 2 000 bureaux de vote. Selon le parquet, des inconnus à moto ont ouvert le feu sur les personnes qui patientaient pour voter, blessant également trois autres personnes.