Pape François : comment interpréter son silence lors du déplacement à Auschwitz-Birkenau ?

Ce vendredi 29 juillet, le pape François s'est rendu à Auschwitz-Birkenau pour rendre hommage aux victimes et rencontrer des survivants. Pour France 2, François Beaudonnet revient sur la solennité de cette visite et le silence du souverain pontife.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Pour France 2, François Beaudonnet se trouve à Auschwitz-Birkenau, où le pape François était en déplacement, vendredi 29 juillet au matin. Le journaliste rappelle que "le pape François est le troisième pape à se rendre à Auschwitz-Birkenau. Jean-Paul II en 1979 et Benoit XVI en 2006, avaient prononcé des discours très forts pour dénoncer la Shoah. Ce vendredi 29 juillet au matin, le pape François a décidé de rester silencieux. Il voulait se rendre seul dans ce lieu d'horreur.

Un silence apprécié 

François Beaudonnet affirme que le souverain pontife a "respecté son engagement : on l'a vu se recueillir, prier, on l'a vu meurtri, comme écrasé par le poids de ce lieu où sont morts plus d'un million de Juifs." Le journaliste estime "que le choix de ce silence - qui est évidemment tout sauf de l'indifférence - a plu à la communauté juive. Le grand rabbin de Pologne a déclaré : 'Il faut rester silencieux sur place, pour ensuite lancer un cri très fort au monde'".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François au Vatican, le 30 juin 2016.
Le pape François au Vatican, le 30 juin 2016. (GABRIEL BOUYS / AFP)