Le pape François à Bogota pour "aider la Colombie sur le chemin de la paix"

Le souverain pontife doit rencontrer jeudi le président colombien à l'occasion d'une visite de cinq jours, dans un pays profondément marqué par un demi-siècle de conflit armé.

Le pape François à son arrivée en Colombie, accueilli mercredi 6 septembre par des enfants et le président Santos, prix Nobel de la paix 2016.
Le pape François à son arrivée en Colombie, accueilli mercredi 6 septembre par des enfants et le président Santos, prix Nobel de la paix 2016. (REUTERS / OSSERVATORE ROMANO)
avatar
Mathilde ImbertyfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le souverain pontife rencontre jeudi 7 septembre à Bogota le président de la Colombie à l'occasion d'une visite de cinq jours, dans un pays où les conflits avec les guérillas, notamment les Farc, ont laissé de profondes cicatrices.

Le pape François à Bogota pour "aider la Colombie sur le chemin de la paix" - un reportage de Mathilde Imberty
--'--
--'--

Les premiers pas du pape François sur le tarmac de Bogota ont été accompagnés de chants et de danses folkloriques. Des mouchoirs blancs ont été agités en signe de paix.

Le pape latino est comme chez lui, sur son continent, s’enthousiasme Nestor Ponguita, journaliste vaticaniste de la radio colombienne Caracol, d'autant, dit-il, que le pape François va s'exprimer en espagnol. 

On a eu la visite du Pape Paul VI en 1968, de Jean Paul II en 1986. C’étaient deux visites très importantes. Mais celle de François est encore plus précieuse, avec tout ce que vit la Colombie.

Nestor Ponguita, journaliste

Le pape François va rencontrer les autorités colombiennes et leur délivrera un discours très attendu. Ensuite, un tête-à-tête est prévu avec le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, prix Nobel de la paix 2016 pour son engagement dans le dialogue avec la guérilla des Farc, les Forces armées révolutionnaires de Colombie.

Dans l’avion vers Bogota, le chef de l’Église catholique a confié que ce voyage était "un peu spécial". C'est un voyage pour "aider la Colombie à aller de l'avant sur le chemin de la paix", a précisé le pape François. Le souverain pontife arrive dans un pays ravagé par un demi-siècle de conflit et aujourd’hui à un tournant de son histoire. Les Farc sont désormais désarmées et reconverties en parti politique. De son côté, la guérilla marxiste de l’Armée de libération nationale (ELN) vient tout juste de s’engager à un cessez-le-feu, à compter du premier octobre.