Une île canadienne propose d'accueillir les Américains en cas de victoire de Donald Trump

Un site internet a été conçu pour inviter les Américains anti-Trump à s'installer sur l'île du Cap-Breton, située dans la province de la Nouvelle-Ecosse.

Capture d'écran du site www.cbiftrumpwins.com, le 24 février 2016.
Capture d'écran du site www.cbiftrumpwins.com, le 24 février 2016. (cbiftrumpwins.com / FRANCETV INO)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Donald Trump fait un peu peur à certains habitants des Etats-Unis. Pour les rassurer, un site internet propose aux Américains opposés à Donald Trump de s'installer sur une île canadienne de la côte Est, en cas de victoire du milliardaire lors de la présidentielle américaine

Le site a été conçu par un animateur de radio. Il propose comme solution de secours aux Américains anti-Trump de s'installer sur l'île du Cap-Breton, située dans la province de la Nouvelle-Ecosse, à 400 km de la frontière américaine. Pour l'instant, Donald Trump est en tête de la course à l'investiture républicaine.

"Là où les femmes peuvent avorter, les musulmans se déplacer librement"

Le site www.cbiftrumpwins.com propose un lien vers l'office du tourisme de l'île, mettant en avant ses logements abordables ainsi que le système de soins de santé universel du Canada, une allusion à peine voilée aux discours du magnat de l'immobilier dans la course à l'investiture républicaine. 

"N'attendez pas que Donald Trump soit élu président pour trouver un autre endroit où vivre"

http://cbiftrumpwins.com/

"Commencez dès aujourd'hui, et le jour du scrutin, vous n'aurez qu'à prendre un bus pour commencer votre nouvelle vie au Cap-Breton, là où les femmes peuvent avorter, les musulmans se déplacer librement, et où les seuls 'murs' servent à soutenir les toits de nos maisons", est-il encore écrit.

Le site n'est pas la seule initiative canadienne à railler les élections présidentielles américaines. Sur www.americabutbetter.com, un appel est lancé pour "élire le Canada à la présidence" des Etats-Unis. Réalisée par un écrivain américain installé au Canada et un acteur canadien, la vidéo appelle les Américains à un sursaut en élisant le Canada à la Maison Blanche.