Primaires américaines : le républicain Ben Carson jette l'éponge

Ce neurochirurgien très conservateur a, un temps, concurrencé Donald Trump dans les sondages, avant de s'effondrer.

Le républicain Ben Carson, à Las Vegas (Etats-Unis), le 23 février 2016.
Le républicain Ben Carson, à Las Vegas (Etats-Unis), le 23 février 2016. (STEVE MARCUS / REUTERS)

Mis à jour le , publié le

Le neurochirurgien Ben Carson abandonne. "Je ne vois pas de chemin politique pour continuer, après les résultats des primaires d'hier soir", a déclaré le républicain, candidat à l'investiture en vue de la présidentielle américaine, mercredi 2 mars, annonçant implicitement qu'il jettait l'éponge. Il ne participera donc pas au nouveau débat télévisé entre les candidats prévu jeudi soir. L'annonce définitive de son retrait devrait intervenir vendredi, lors d'un discours où il doit évoquer "l'avenir de ce mouvement".

Ce neurochirurgien de 64 ans, novice en politique, a pourtant cru pouvoir faire douter Donald Trump. De septembre à décembre 2015, Ben Carson occupait même la deuxième place des sondages derrière le milliardaire, et il l'a même devancé dans quelques enquêtes. Très conservateur, il s'est fait remarquer par ses nombreux dérapages, utilisant notamment l'exemple des victimes de la Shoah pour défendre le port d'arme.

Plus que quatre républicains en lice

Mais sa campagne s'est essouflée et ses résultats depuis le début des primaires sont catastrophiques : il n'a récolté que huit délégués, contre 285 pour Donald Trump. Au point que de nombreux observateurs américains se demandaient pourquoi Ben Carson maintenait sa campagne, si ce n'est pour profiter de sa notoriété afin de vendre ses livres. Après l'officialisation de son retrait, il ne restera plus que quatre républicains en lice pour la primaire : Donald Trump, Ted Cruz, Marco Rubio et John Kasich.