VIDEO. Etats-Unis : revivez le discours d’adieu de Barack Obama en intégralité

Le président démocrate prononce, dans la nuit de mardi à mercredi, son dernier discours en tant que président, après deux mandats à la tête du pays.

Voir la vidéo
logo
franceinfoJulie RasplusFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Après deux mandats passés à la Maison Blanche, Barack Obama, 55 ans, fait ses adieux à la vie politique américaine, mardi 10 janvier (mercredi à 3 heures du matin, heure française), depuis le "McCormick Place", à Chicago (Illinois). Le président sortant cédera le pouvoir le 20 janvier au républicain Donald Trump, 70 ans.

Il garde une forte cote de popularité

C’est à quelques rues de là que Barack Obama, avait pris la parole lors de son élection à la tête des Etats-Unis, le 5 novembre 2008. Des milliers de personnes s'étaient alors rassemblées en brandissant des pancartes frappées du slogan "Yes we can". 

Après huit années passées à la tête de la première puissance mondiale, le président sortant, qui peut s'appuyer sur une solide cote de popularité, entend délivrer une nouvelle fois un message d'espoir, remercier les Américains pour "cette extraordinaire aventure" et "livrer quelques réflexions" sur l'avenir. S'il entend revenir sur son parcours et présenter sa vision des Etats-Unis, ce "ne sera pas un discours anti-Trump", assure-t-il.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#ETATS_UNIS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETATS_UNIS

06h57 : La Russie a récolté des informations compromettantes sur Donald Trump, d'après le renseignement américain. "Fausses informations - une chasse aux sorcières totale!", a réagi le président élu des Etats-Unis sur Twitter. Les précisions dans cet article.

Donald Trump fait un discours de remerciement après son élection, le 15 décembre 2016 à Hershey, en Pennsylvanie.

(BASTIAAN SLABBERS / NURPHOTO / AFP)

04h10 : Et voilà ! Barack Obama, c'est fini ! Merci d'avoir suivi son discours avec moi, à cette heure indue ;) J'interromps ce direct, qui reprendra à 6 heures avec Carole Bélingard. Vous pourrez bientôt revoir son discours en intégralité par ici. Et je vous prépare un résumé en images :) A bientôt !

04h10 : Merci Julie ! Un grand moment. Un insomniaque.

04h03 : Merci Julie de nous avoir fait partager cet événement. Un expatrié :-)

03h58 : "Yes we did. Yes we can !"

Une fois n'est pas coutume, citons Barack Obama en anglais dans le texte. En conclusion de son discours, Barack Obama a fait référence à la formule qui a fait son succès. "Oui, nous l'avons fait. Oui, nous le pouvons !"

04h02 : "J'ai une dernière requête à vous faire, en tant que président : je vous demande de croire, non pas dans ma capacité à vous amener le changement, mais dans votre capacité à changer."

Barack Obama a aussi rendu un hommage appuyé à son vice-président, Joe Biden.

04h00 : "De tout ce que j'ai fait dans ma vie, ma plus grand fierté est d'être votre père."

03h49 : "Tu as été mon épouse, la mère de mes enfants et ma meilleure amie. Tu as assumé un rôle que tu n'avais pas cherché et vous l'avez incarné avec beaucoup de grâce et beaucoup de style", déclare Barack Obama à sa femme. Il enchaîne sur une déclaration d'amour à ses filles. L'aînée, Malia, peine à retenir son émotion.

03h48 : Barack Obama fait référence à Michelle Obama et la salle est en délire.

03h44 : "Il revient à chacun d'être des gardiens jaloux de notre démocratie."

"Montrez-vous", intime Barack Obama à ses concitoyens. "Si vous êtes déçus par vos élus, faites signer des pétitions puis présentez-vous !"

07h43 : "Notre démocratie peut craquer quand elle cède à la peur."

Après une longue tirade sur le terrorisme et l'engagement des militaires pour défendre le pays, Barack Obama a dénoncé la stigmatisation dont souffrent les Américains musulmans. Là encore, nombreux applaudissements.

03h32 : Le président parle maintenant du réchauffement climatique. "Dénier la réalité, ce n'est pas seulement trahir les générations futures", déclare Barack Obama. Là encore, on peut y voir un tacle à Donald Trump et la future administration, composée de nombreux climatosceptiques.

03h29 : "Pour beaucoup d'entre nous, il est plus facile de se replier sur soi, de ne parler qu'avec des personnes qui ne mettent pas en cause nos présupposés. (...) Cette tendance représente une troisième menace pour notre démocratie."

Difficile de ne pas y voir une référence implicite au résultat de l'élection présidentielle américaine et à la victoire de Donald Trump.

03h25 : "La question raciale reste une question importante et qui divise notre société."

De manière générale, Barack Obama appelle à l'unité depuis le début de son discours. Le président parle des Noirs, des Blancs, des Latino-Américains. "Il faut partir du principe que chacun de nos concitoyens aime son pays autant que nous."

03h15 : "C'est vous qui avez rendu l'Amérique plus forte."

Barack Obama fait le bilan (positif) de ses huit ans au pouvoir : accord sur le nucléaire iranien, rétablissement du dialogue avec Cuba, sortie de la récession. A chaque mot, il est très applaudi.

03h10 : "Tous les jours, j'ai appris de vous. Vous avez fait de moi un meilleur président. Vous avez fait de moi un meilleur homme."

A la foule qui scande "quatre ans de plus", Barack Obama répond "je ne peux pas".

03h05 : Et Barack Obama fait son entrée sur scène... Je vous rapporterai les plus fortes déclarations du président Obama.

07h45 : Le discours d'adieu de Barack Obama ne va pas tarder à commencer. La salle est pleine pour venir voir le président américain dire au revoir. L'hymne américain vient d'être entonné.

02h59 : Bonsoir (bonjour ?) @anonyme. Oui vous pouvez le voir sur franceinfo, canal 27 de la TNT. Sinon, plus simple, rejoignez-nous sur cet article ; vous pourrez aussi le suivre en vidéo. Le discours doit commencer à 3 heures.

02h59 : Bonsoir Julie, et merci de nous faire vivre ce discours ! Sera-t-il diffusé sur le canal TNT ?

02h52 : Merci président Obama. J'espérais vous voir avec votre épouse et vos enfants. Signé : BG.

02h51 : Pour tirer sa révérence, Barack Obama a choisi Chicago, ville où il a été sénateur. Ce n'est pas commun ; la plupart des "farewell adresses", comme on dit outre-Atlantique, sont souvent prononcées depuis la Maison Blanche. La ville se prépare à dire adieu à son président.



(Jonathan Ernst / reuters)