États-Unis : "Le bilan de Barak Obama est maigre"

Bruce Crumbley, journaliste indépendant et écrivain, a jugé, mardi sur franceinfo, le bilan de la présidence Obama à la tête des États-Unis bien "maigre" à quelques heures de son dernier discours en tant que président.

Barack Obama, président des États-Unis, le 7 janvier 2017, à Jacksonville en Floride.
Barack Obama, président des États-Unis, le 7 janvier 2017, à Jacksonville en Floride. (MANDEL NGAN / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Après deux mandats à la Maison Blanche, Barak Obama quitte la politique américaine. Le démocrate prononcera son dernier discours en tant que président des États-Unis, dans la nuit de mardi 10 janvier, dans l'Illinois, à Chicago. Il passera, ensuite, le relais le 20 janvier au Républicain Donald Trump.

Bruce Crumbley, journaliste indépendant et écrivain, a qualifié, mardi 10 janvier sur franceinfo, de "maigre" le bilan du premier président afro-américain des États-Unis. "Beaucoup de ses promesses n'ont pas été tenues", a expliqué le journaliste.

Le peu qu'il reste, c'est sa réforme sur l'assurance de santé [l'Obamacare] et encore, elle risque d'être décortiquée par les Républicains.

Bruce Crumbley, journaliste et écrivain

à franceinfo

Barack Obama avait la possibilité de faire beaucoup plus lors de ses deux mandats, selon Bruce Crumbley. Certes, "il a réussi à faire repartir l'économie, la croissance à 2% et le chômage est très bas, cependant, il est arrivé au pouvoir avec toutes les cartes en main pour faire tout ce qu'il avait énuméré pendant la campagne avec des réformes massives" a commenté l'écrivain. "Au final, c'est mince", conclut Bruce Crumbley.

Dans les dossiers non aboutis, il y a également le Proche-Orient, "même s'il a retiré les soldats en Irak et en Afghanistan, pour le reste on est dans une situation pire qu'à son arrivée. Notamment cette relation horrible avec la Russie", a souligné le journaliste indépendant. Au final, "son bilan à l'étranger n'est pas terrible" conclut Bruce Crumbley.