Wall Street bat des records malgré la politique imprévisible de Donald Trump : "Les marchés semblent imperturbables"

Quand rien ne va plus à la Maison-Blanche, où les chaises musicales, les petites phrases et les fuites d’informations gênantes sont devenues la norme, Wall Street se porte à merveille.

La bourse de New York s\'envole en juillet 2017. Elle dépasse la barre des 22 000 points.
La bourse de New York s'envole en juillet 2017. Elle dépasse la barre des 22 000 points. (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)
avatar
Marco WolterRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Dow Jones a enregistré un huitième record consécutif vendredi 4 août et confirmé son passage au-dessus des 22.000 points. L'indice vedette de Wall Street est tiré vers le haut par les performances de plusieurs fleurons de l'économie américaine comme Boeing, Apple, McDonald's ou Caterpillar. Les marchés boursiers semblent ignorer le vaudeville de Washington et s'adaptent à la politique imprévisible de Donald Trump à la Maison-Blanche.

Les grands chantiers promis par Trump toujours au point mort

Malgré cette santé de fer, les traders ne sont pas très bavards à la sortie. L'un d'entre eux finit par répondre à franceinfo : "Wall Street et Washington ne semblent étrangement pas très connectés en ce moment. Il est évident que les marchés vont très bien alors que le moins que l'on puisse dire, c'est que l'organisation de la Maison-Blanche ne fonctionne pas de façon optimale".

Nous avons progressé pendant huit ans avec Obama. Et là, on continue avec Trump. Pourtant, tout les sépare.

Un trader de Wall Street

à franceinfo

Si le Dow Jones a fait un bond juste après l'élection de Donald Trump, les réformes fiscales et les grands chantiers se font toujours attendre. L'euphorie actuelle s'explique plutôt par les bons résultats des entreprises américaines. "Quand la moitié de la Maison-Blanche va sortir avec les menottes, peut-être que les marchés réagiront", ironise un trader. "Mais oui, c'est surprenant, les marchés semblent imperturbables".

L'euphorie de Wall Street, malgré Donald Trump. Le reportage de Marco Wolter
--'--
--'--