Visite de Donald Trump à Pékin : les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, un dossier épineux

En tournée en Asie, le président des Etats-Unis, Donald Trump, arrive mercredi en Chine pour une visite d'État qui durera jusqu'à vendredi. Les échanges commerciaux seront notamment au cœur des échanges. 

Donald Trump lors de sa visite en Corée du sud, le 7 novembre 2017.
Donald Trump lors de sa visite en Corée du sud, le 7 novembre 2017. (JUNG YEON-JE / POOL)
avatar
Dominique AndréRadio France

Mis à jour le
publié le

La tournée de Donald Trump en Asie se poursuit, à partir de mercredi 8 novembre, par une visite d'État en Chine. Jusqu'à vendredi, le président des États-Unis est à Pékin, où il sera l'hôte de Xi Jinping. Les échanges commerciaux seront notamment abordés. Donald Trump est accompagné d'une délégation de chefs d'entreprises dans les domaines de l'agriculture et de l'énergie, intéressés par les promesses de Xi Jinping d'ouvrir les portes de la Chine aux compagnies étrangères. 

Mais les relations entre Washington et Pékin ne sont pas forcément au beau fixe sur le plan commercial. Au cours de la campagne électorale pour l'élection présidentielle américaine, en 2016, Donald Trump s'en était pris à la Chine, accusant le pays de pratiques commerciales déloyales et de "voler des emplois à l'Amérique". 

Un déficit commercial de 350 milliards de dollars

"Nous devons faire mieux en termes de commerce avec la Chine parce que, pour l'instant, c'est à sens unique", a déjà prévenu Donald Trump. Le président américain espère faire mieux que son prédécesseur, Barak Obama, pour réduire le déficit commercial des Etats-Unis en Chine. En 2016, ce dernier s'est élevé à 350 milliards de dollars et, sur les huit premiers mois de 2017, il est déjà de 240 milliards de dollars. 

Pour améliorer les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, les dirigeants chinois possèdent un certain nombre de leviers, d'après le conseiller d'État chinois Shi Yinhong. Il estime que le gouvernement chinois peut faire des concessions sans que cela ait des conséquences néfastes sur l'économies et les finances du pays.

Par exemple, il est possible d’augmenter de façon significative les importations de produits américains et d'améliorer l’accès des capitaux américains au marché chinois.

Shi Yinhong, conseiller d'Etat chinois

à franceinfo

Ce type de geste pourrait permettre à tout le monde d'être gagnant, d'après Shi Yinhong. "Ces mesures pourraient faire baisser la pression que Trump met sur la Chine et cela permettrait de garder une relation sino-américaine globalement bonne."

Le paradoxe du commerce avec la Chine

Autre dossier commercial au menu de la visite d'État de Donald Trump, source de tensions : les vols de brevets et la defense de la propriété intellectuelle, pour lesquels la Maison blanche a lancé une enquête à l'été 2017. Mais Donald Trump est confronté aux réticences de son propre camp dans ce dossier. En effet, les entreprises américains sont nombreuses à se plaindre mais ne veulent pas porter plainte. 

La principale difficulté, c'est que la plupart des entreprises concernées par ce problème sont présentes en Chine. C'est un marché d’où elles peuvent être écartées

Einar Tangen, homme d'affaires américain basé à Pékin

à franceinfo

Il estime que la Chine est un partenaire commercial trop important pour que les industriels américains se saisissent réellement du problème. "La majorité des grandes compagnies américaines pensent que la Chine représente une part importante dans leur developpement." Conséquence : une situation commerciale paradoxale entre les deux pays. "On se trouve dans la situation où les gens ont des problèmes mais c’est peut-être le prix à payer pour faire des affaires en Chine !"