Texas : des centres de détention transformés en foyers d’accueil pour mineurs

Au Texas, le lobby des prisons privées écrit la loi. L'une d'entre elle pourrait amener les enfants de demandeurs d’asile à être maintenus en détention pendant plusieurs mois.

Voir la vidéo
avatar
Brut.franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Surnommée "Baby Jails", autrement dit "bébés en prison..." : “Cette loi donnerait un permis aux centres de détentions fédéraux pour jeunes migrants pour être des foyers d’accueil pour enfants”, explique Sylvia Garcia, sénatrice démocrate dans l’état du Texas.

Ainsi, les enfants de demandeurs d’asile pourraient être maintenus en détention pendant plusieurs mois. "L’idée selon laquelle l’état accepterait d’enfermer des enfants n’est pas acceptable", a ajouté la sénatrice. Cette loi a été rédigée par l’entreprise GEO, la deuxième compagnie de prisons privées du pays.

GEO : proche de Donald Trump ?

Une situation révoltante pour Sylvia Garcia, qui a lancé le 10 mai : "[...] c’est une loi de lobbyistes en faveur d’une société plutôt que dans l’intérêt de ces enfants qui ont besoin de notre aide."

Depuis le mois de janvier, GEO aurait dépensé près de 320 000 dollars en lobbying au Texas .

GEO a également financé à hauteur de 225 000 dollars la campagne de Donald Trump. Favorable au développements des prisons privées, le nouveau Président américain vient d’accorder 110 millions de dollars à GEO pour construire une nouvelle prison. 

Au Texas, le lobby des prisons privées écrit la loi. L\'une d\'entre elle pourrait amener les enfants de demandeurs d’asile à être maintenus en détention pendant plusieurs mois.
Au Texas, le lobby des prisons privées écrit la loi. L'une d'entre elle pourrait amener les enfants de demandeurs d’asile à être maintenus en détention pendant plusieurs mois. (Brut)