Syrie : des frappes américaines "si nécessaire"

La frappe américaine du vendredi 7 avril restera-t-elle un acte isolé. L'ambassadrice de l'ONU a souhaité maintenir la pression en affirmant que de nouvelles frappes pourraient avoir lieu.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vendredi 7 avril, la réunion du conseil de sécurité fut calme, mais seulement en apparence. La Russie, accusée d'être la complice du régime syrien,a demandé à ce que les insultes à son encontre cessent. Loin de se rétracter, l'ambassadrice américaine a même menacé de frapper à nouveau Bachar al-Assad. "Nous sommes prêts à en faire plus, mais nous espérons que cela ne sera pas nécessaire", indique-t-elle.

Le pouvoir syrien n'a pas été déstabilisé

Les frappes américaines, spectaculaires et décidées unilatéralement par Washington, ont été approuvées par la majorité des membres du conseil de sécurité. Mais elles n'ont pas déstabilisé le pouvoir syrien. C'est du moins le message que la télévision d'État cherche à transmettre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Conseil de sécurité de l\'ONU, le 7 avril 2017, à New York (Etats-Unis).
Le Conseil de sécurité de l'ONU, le 7 avril 2017, à New York (Etats-Unis). (LUIZ RAMPELOTTO / EUROPANEWSWIRE / AFP)