Suspension du décret anti-immigration de Trump : le début d'une bataille juridique ?

Après qu'un juge fédéral de Seattle a bloqué son décret anti-immigration, Donald Trump a bien l'intention de répliquer, mais a-t-il le pouvoir de faire passer ce décret en force ?

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après qu'un juge fédéral de Seattle a bloqué son décret anti-immigration, la Maison-Blanche a bien l'intention de répliquer. La prochaine étape, c'est dès lundi 6 février. "Au cours d'une audition préliminaire, il sera décidé si la levée du décret anti-immigration de Donald Trump doit être provisoire ou permanente. Si c'est le cas, il y aura un deuxième jugement, cette fois sur le fond, d'ici deux à quatre semaines. Il sera question de la constitutionnalité de la loi", explique Jacques Cardoze, en direct de Washington (États-Unis).

Dernier mot pour la Cour suprême

Là où ça se complique, c'est que plusieurs juges fédéraux considèrent que ce décret est parfaitement légal et constitutionnel, notamment parce qu'il fait référence à la sécurité nationale et qu'en la matière, on peut presque tout ici aux États-Unis. "Au final, si cette procédure dure plusieurs semaines, c'est la Cour suprême qui aura le dernier mot", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le décret anti-immigration de Donald Trump bloqué temporairement, depuis une décision d\'un juge de Seattle vendredi 3 février.
Le décret anti-immigration de Donald Trump bloqué temporairement, depuis une décision d'un juge de Seattle vendredi 3 février. (AUDE GUERRUCCI / POOL / ISP POOL)