Primaires américaines : violences à Chicago, un meeting de Donald Trump annulé

De violents incidents ont eu lieu vendredi après l'annulation d'un meeting de Donald Trump à Chicago.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

L'un des meetings du candidat à la primaire républicaine Donald Trump a dû être annulé vendredi 11 mars à Chicago (États-Unis). Des opposants du candidat s'étaient immiscés dans la salle. Des incidents ont eu lieu. Les forces de l'ordre ont dû intervenir. L'événement va sans doute modifier la tournure de la campagne des primaires.

Trump accusé

Des bagarres entre supporters de Donald Trump et militants antiracistes se sont déroulées. Dans un brouhaha monstrueux, le porte-parole de Donald Trump a dû annuler la réunion publique. Le message ne sera pas entendu. S'en suivent des affrontements sans précédent dans cette campagne. La police va mettre plusieurs heures à faire revenir le calme à l'intérieur et autour du campus universitaire.

Des dizaines d'arrestations dans les deux camps, des blessés mêmes dans les rangs des forces de l'ordre, et ce samedi matin, une question : qui est responsable ? Donald Trump accuse des agitateurs professionnels. Mais même chez les Républicains, c'est le candidat qui est montré du doigt, accusé d'exacerber les tensions. Quelques heures plus tôt, à Saint-Louis du Missouri, une autre réunion publique de Donald Trump avait déjà suscité des tensions. L'homme est en tête dans les sondages, mais il divise profondément l'Amérique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des opposants à Donald Trump déployant une banderole où l'on peut lire "Trump = haine", lors du meeting du milliardaire à Chicago (Etats-Unis), le 11 mars 2016.
Des opposants à Donald Trump déployant une banderole où l'on peut lire "Trump = haine", lors du meeting du milliardaire à Chicago (Etats-Unis), le 11 mars 2016. (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)