Primaires américaines : Trump face à un front

Si Donald Trump continue d'avancer dans la bataille pour la primaire républicaine, rien n'est encore gagné.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Un front "anti-Trump" est en train de s'agréger côté républicains pour lutter contre l'hégémonie du milliardaire new-yorkais. Mardi 1er mars, la nuit du "Super Tuesday" a consacré une fois de plus Donald Trump. Il a remporté sept des onze États en jeu et s'est présenté comme le seul à même de réunir le parti républicain. "Je suis un rassembleur. Je sais que c'est difficile à croire pour certains, mais croyez-moi, je suis un rassembleur. Quand j'aurai fini tout ça, je vais m'occuper d'une seule personne : Hillary Clinton", a-t-il juré.

"Un faussaire"

Mais pour l'instant, Donald Trump fait la course en tête dans un parti républicain profondément divisé. Pour Marco Rubio, la partie est quasiment perdue avec un seul État en poche (Minnesota), alors il attaque Trump sans vergogne. "Nous sommes le parti de Lincoln et de Reagan et la présidence des États-Unis ne sera jamais tenue par un faussaire", a-t-il déclaré. Prochain rendez-vous le 15 mars pour les primaires en Floride et dans l'Ohio.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump, lors d'un meeting à North Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis), le 19 février 2016.
Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump, lors d'un meeting à North Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis), le 19 février 2016. (JIM WATSON / AFP)