Présidentielle : maux de campagne

Les dérapages des personnalités politiques, constatés au cours de la campagne, ne sont pas nouveaux. Mais Donald Trump a créé un précédent qui rejaillit en France.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La campagne pour l'élection présidentielle comporte son lot de dérapages entre les candidats. "Ce n'est pas nouveau, Jean-Marie Le Pen était un adepte. Et si on remonte un peu plus loin, on se souvient de la phrase de Jacques Chirac sur le bruit et les odeurs dans les HLM des quartiers défavorisés. Mais ce n'était pas pendant la campagne présidentielle", rappelle Danièle Sportiello, du service politique de France Info.

Le précédent Donald Trump

Comment s'explique cette recrudescence des attaques au cours de cette campagne 2017 ? "Il y a un précédent : la campagne présidentielle de Donald Trump aux États-Unis, avec ses propos sexistes, racistes, précise Danièle Sportiello. Peut-être que cela a eu un effet de contagion en France, où on a plutôt eu une 'non-campagne'. Le 'Penelopegate' a tout occulté." Et depuis quelques semaines, Emmanuel Macron est la cible privilégiée, "perçu comme le favori par ses adversaires".

Le JT
Les autres sujets du JT
Danièle Sportiello, du service politique de France Info.
Danièle Sportiello, du service politique de France Info. (FRANCE 3)