Présidentielle américaine : Donald Trump sur le bûcher au Royaume-Uni

Une effigie du candidat républicain sera brûlée, samedi 5 novembre, lors de la traditionnelle nuit du feu de joie à Edenbridge, une petite commune du sud de l'Angleterre, trois jours seulement avant l'élection présidentielle américaine.

La statue de Trump réalisée par Franck Sheperd sera brûlée samedi 5 novembre pour commémorer la nuit du Bonfire à Edenbridge, en Angleterre. 
La statue de Trump réalisée par Franck Sheperd sera brûlée samedi 5 novembre pour commémorer la nuit du Bonfire à Edenbridge, en Angleterre.  (LEON NEAL / GETTY IMAGES EUROPE)
logo
Radio France

Mis à jour le
publié le

C'est une tradition qui perdure depuis plus de 400 ans. Tous les 5 novembre, les britanniques organisent des feux de joie pour célébrer l'échec de la conspiration des catholiques contre le roi protestant Jacques 1er. Emmenés par Guy Fawkes, ils avaient prévu de faire exploser le Parlement le 5 novembre 1605.

Le successeur de Sepp Blatter et Cherie Blair

À cette occasion, dans dans de nombreuses villes, les britanniques brûlent des effigies du conspirateur. Mais à Edenbridge, dans le Kent, au sud de l'Angleterre, les habitants s'amusent à choisir une personnalité qu'ils souhaitent voir brûler aux côtés de Guy Fawkes.

Après Sepp Blatter ou encore Cherie Blair, c’est le candidat républicain à la Maison-Blanche, Donald Trump, qui a été élu cette année par une majorité écrasante.

Affublée d'un short aux motifs mexicains et portant dans ses bras la tête de sa rivale démocrate, Hillary Clinton, la sculpture de 11 mètres de haut, réalisée par l’artiste britannique Frank Shepherd, partira en fumée samedi soir. 

Un pied de nez envers le candidat américain qui aime mettre le feu aux poudres.