Mais c'est quoi cette horloge de l'Apocalypse qui s'affole depuis l'élection de Donald Trump ?

Son concept est simple : plus on s'approche de minuit, plus le monde court au désastre. Et ella a été avancée de 30 secondes, à 23h57 et trente secondes, jeudi, par les scientifiques inquiets des récentes déclarations du nouveau président américain.

Le président américain, Donald Trump, le 25 janvier 2017 à Washington.
Le président américain, Donald Trump, le 25 janvier 2017 à Washington. (CHIP SOMODEVILLA / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'heure est à l'inquiétude pour les scientifiques atomiques, dont quinze prix Nobel. La célèbre horloge de l'Apocalypse a été avancée de 30 secondes, à 23h57 et trente secondes, jeudi 26 janvier. Il nous reste donc deux minutes trente (symboliques) avant le cataclysme planétaire. Qu'est-ce que cela signifie exactement ? Franceinfo vous en dit plus sur cette horloge atypique et un rien angoissante.

De quoi s'agit-il ? 

La célèbre horloge du magazine The Bulletin of the Atomic Scientists (BAS) est un dispositif créé en 1947, au lendemain de la seconde guerre mondiale, pour avertir sur les menaces nucléaires liées à la guerre froide. Elle a été conçue par des scientifiques engagés dans le Projet Manhattan, à l'origine de la première bombe atomique. 

Son concept est simple : plus on s'approche de minuit, plus le bureau considère que le monde court au désastre. Depuis sa création, l'aiguille oscille donc au gré des événements. A chaque fois, la décision de l'avancer ou de la reculer est basé sur des faits précis. Pour le magazine Wired (en anglais), "c'est un symbole des menaces globales et une manière d'informer les gens" sur ce qui pourrait affecter la survie et le développement de l'humanité. 

Pourquoi a-t-elle été avancée ?

Chaque année, les scientifiques du BAS réfléchissent à avancer ou reculer l'heure de l'Apocalypse. Et pour décider, ils prennent en considération plusieurs facteurs : les menaces nucléaires, le réchauffement climatique, la biosécurité, le terrorisme biologique et les autres menaces. Mais cette année, les scientifiques expliquent avoir avancé l'aiguille d'une demi-minute surtout en raison... de Donald Trump. 

"Les déclarations et actions de Donald Trump pendant la transition sont en totale rupture avec ses prédécesseurs", jugent les scientifiques, citant ses commentaires "déplacés" sur les armes nucléaires. En décembre, le nouveau président américain avait dit vouloir accroître l'arsenal américain. Pour eux, le milliardaire républicain a également montré "une tendance troublante à ignorer ou à rejeter les conseils d'experts sur la sécurité internationale"

"En bref, à peine entré à la Maison Blanche, les déclarations immodérées du président Trump, son manque d'ouverture à des conseils d'experts et ses nominations contestables ont déjà empiré la situation internationale en termes de sécurité, une situation qui était déjà mauvaise", résument les scientifiques, qui s'inquiètent aussi "de la forte montée du nationalisme dans le monde", "du réchauffement climatique" et de "l'ignorance grandissante de l'expertise scientifique".

Est-ce la première fois qu'on l'avance ? 

Non, mais c'est la première fois depuis deux ans que l'aiguille de cette inquiétante horloge s'approche de minuit. En 2015, elle avait été reculée de trois minutes, à 23h57, puis laissée inchangée en 2016 en raison de l'accord sur le nucléaire et l'accord sur le climat. Pire, c'est aussi la première fois depuis 63 ans que l'horloge est aussi proche de minuit. En 1953, l'horloge indiquait ainsi minuit moins deux car les Etats-Unis venaient de produire la bombe à hydrogène.

Mais si cela peut vous rassurer (un peu), l'horloge de l'Apocalypse ne se rapproche pas inexorablement de minuit à mesure que les années passent. Au contraire, depuis sa création, elle a été ajustée 19 fois, s'éloignant et se rapprochant au gré de l'histoire. En 1991, au sortir de la guerre froide, elle avait été reculée un grand coup et indiquait... 23h43 ! Bref, restons optimiste pour l'année prochaine !