J.K. Rowling s'excuse pour avoir accusé Donald Trump d'avoir ignoré un enfant handicapé

L'auteure a réagi à une vidéo tronquée diffusée sur les réseaux sociaux dans laquelle le président américain semblait refuser de serrer la main à un enfant en fauteuil.

L\'auteure britannique JK Rowling à Londres le 15 novembre 2016.
L'auteure britannique JK Rowling à Londres le 15 novembre 2016. (HAYOUNG JEON / EPA)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

J.K. Rowling, l'auteure de la saga littéraire Harry Potter, s'est excusée lundi 31 juillet sur twitter pour avoir accusé à tort le président américain Donald Trump d'avoir ignoré un petit garçon handicapé qui voulait lui serrer la main.

"Comme il est stupéfiant et horrible de voir que Trump ne peut pas se résoudre à serrer la main d'un petit garçon qui voulait seulement toucher le président", avait-elle écrit il y a quelques jours.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux

JK Rowling faisait référence à une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrant le président lors d'une réception, passant devant l'enfant assis sur une chaise roulante, qui lève une main vers lui sans qu'il ne la saisisse.

Or il s'est avéré que cette vidéo était tronquée et que Donald Trump avait bien serré la main de l'enfant, comme l'ont également confirmé ses parents.

"Des sources m'ont informée que ce n'était pas une représentation complète et juste de leur interaction. J'ai très clairement projeté la mienne", a écrit lundi soir J.K. Rowling en découvrant son erreur.

"Je présente mes excuses sans réserve à cet enfant et à sa famille", ajoute-t-elle, n'incluant cependant pas Donald Trump dans ses excuses. Son premier tweet a été effacé de son compte.