Etats-Unis : Ted Cruz accuse Donald Trump de répandre des rumeurs d'adultère

Le sénateur du Texas accuse le favori des primaires républicaines d'être derrière un article affirmant qu'il a trompé sa femme.

Les candidats aux primaires républicaines, Donald Trump et Ted Cruz, le 10 mars 2016 à Coral Gables (Etats-Unis).
Les candidats aux primaires républicaines, Donald Trump et Ted Cruz, le 10 mars 2016 à Coral Gables (Etats-Unis). (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Mis à jour le , publié le

La campagne pour les primaires républicaines s'envenime un peu plus. Le sénateur du Texas, Ted Cruz, a accusé, vendredi 25 mars, le favori des primaires républicaines, Donald Trump, d'être derrière un article à la Une du tabloïde américain National Enquirer. L'article affirme que Cruz a trompé sa femme, Heidi.

"Cet article du National Enquirer est n'importe quoi. Ce sont des mensonges complets et absolus. C'est une diffamation de tabloïde, qui vient de Donald Trump et de ses hommes de main", a déclaré Ted Cruz à des journalistes à Oshkosh, dans le Wisconsin (nord). Il a renouvelé ses accusations dans un communiqué, déclarant : "Le fait que Donald J. Trump embauche ses amis du National Enquirer et ses hommes de main politiques pour exaucer ses volontés vous montre que Donald descendra toujours plus bas".

"Je n'ai rien à voir avec le 'National Enquirer'"

"Le comportement éhonté de Donald Trump est en-dessous de la fonction qu'il convoite, et nous ne le suivrons pas", a-t-il déclaré, laissant planer l'ambiguïté sur son ralliement au milliardaire si jamais il remportait l'investiture, comme c'est l'usage entre candidats des primaires après l'investiture. Le National Enquirer est un hebdomadaire vendu en supermarchés à la réputation très douteuse. Mais il est célèbre pour avoir révélé la liaison extraconjugale du sénateur démocrate John Edwards, candidat aux primaires de 2008.

L'équipe de Ted Cruz, notamment son conseiller Jason Johnson, a souligné sur Twitter les liens entre Donald Trump et David Pecker, le PDG du National Enquirer"Je n'ai aucune idée si l'article de Une du National Enquirer de cette semaine est vrai ou non, mais je n'ai absolument rien à voir là-dedans, je n'étais pas au courant, et je ne l'ai pas encore lu", a répondu Donald Trump dans un communiqué. "Je n'ai rien à voir avec le National Enquirer".

La publication intervient après une semaine d'affrontements personnels entre Donald Trump et Ted Cruz. Un comité anti-Trump a diffusé sur Facebook des bannières publicitaires reprenant une ancienne photo nue de Melania Trump, le mannequin slovène devenue la troisième épouse du milliardaire; un texte insinuait que l'épouse de Ted Cruz ferait une Première dame plus digne. Bien que le comité n'ait pas de lien avec la campagne officielle de Ted Cruz, Donald Trump a réagi mardi sur Twitter en menaçant de "tout révéler sur (la) femme" de son rival.