États-Unis : Robert Mueller, un procureur face à Donald Trump

C'est une nomination qui pourrait faire trembler Donald Trump : un procureur spécial a été nommé pour mener l'enquête sur une éventuelle collusion entre les proches du président et la Russie pendant la campagne présidentielle. Élisabeth Guédel, correspondante de France 3 à New York (États-Unis), fait le point. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Il était devenu urgent de nommer un procureur spécial pour mener de façon indépendante cette enquête sur l'ingérence de la Russie sur le processus électoral américain", déclare Élisabeth Guédel, correspondante de France 3 à New York (États-Unis). Donald Trump a brutalement limogé le patron du FBI James Comey. "Le président est soupçonné d'avoir fait pression sur lui pour qu'il donne un volet de l'enquête menée par le FBI sur des liens possibles entre son équipe de campagne et Moscou. Donald Trump se retrouve soupçonné par ces pressions d'avoir fait obstruction à la justice", explique la journaliste.

Ancien directeur du FBI

Robert Mueller sera-t-il suffisamment indépendant pour mener cette enquête, lui qui est nommé par le ministère de la Justice, qui a été lui-même nommé par Donald Trump ? "Il a dirigé le FBI sous les administrations républicaine et démocrate, il a cette crédibilité", relate la journaliste. "Il peut mener des chefs d'accusation contre une personne s’il l'estime nécessaire. En tout cas, Donald Trump n'est pas ravi de cette nomination. Cela lui rappelle Bill Clinton, qui a du faire face au déclenchement d'une procédure de destitution dans l'affaire Monica Lewinsky."
Le JT
Les autres sujets du JT
Le procureur spécial Robert Mueller, le 17 mai 2017 à Washington.
Le procureur spécial Robert Mueller, le 17 mai 2017 à Washington. (SHUTTERSTOCK / SIPA)