États-Unis : le décret migratoire de Donald Trump une nouvelle fois retoqué

Aux États-Unis, nouveau revers pour Donald Trump. Après avoir dû réécrire son décret anti-immigration retoqué une première fois, la deuxième version est elle aussi bloquée. Deux juges fédéraux s'y opposent.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En pleine cérémonie d'hommage à Nashville dans le Tennessee hier, mercredi 15 mars, Donald Trump ne s'attendait pas à ce nouveau revers. Quelques heures seulement avant son entrée en vigueur, la deuxième version de son décret anti-immigration a été bloquée par un juge fédéral d'Hawaï. Furieux, Donald Trump a dénoncé un abus de pouvoir des juges. "On va se battre contre cette décision horrible, on ira aussi loin qu'il le faudra, y compris jusqu'à la Cour suprême", a déclaré le président des États-Unis.

Ce décret porte atteinte à une religion

Dans cette deuxième version, le décret en question interdit l'entrée aux États-Unis des ressortissants de six pays musulmans. L'Irak, qui figurait dans la première ordonnance, a été retiré de la liste. Nommé par Barack Obama, Doug Chin, le juge d'Honolulu à l'origine du blocage qui s'applique à l'ensemble des États-Unis, s'appuie sur les déclarations anti-musulmans de Trump. Sa conclusion est que ce décret porte atteinte à une religion en particulier. Donald Trump sait que la bataille va être rude. Un autre juge fédéral de Seattle vient de suspendre le décret.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 1er mars 2017.
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 1er mars 2017. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)