États-Unis : la valse des collaborateurs continue à la Maison-Blanche

Anthony Scaramucci a été limogé de son poste de directeur de la communication de la Maison-Blanche, quelques jours après sa nomination.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

11 jours et puis s'en va. Personne avant Anthony Scaramucci n'avait occupé le poste de directeur de la communication aussi brièvement. Celui que la presse surnommait "mini-Trump" avait promis de faire le ménage après des fuites en cascade. "Ceux qui organisent ces fuites doivent bien réfléchir. S'ils veulent continuer à faire fuiter les infos, je les virerai tous", avait-il déclaré.

Une interview surréaliste

Ironiquement, il a lui-même était balayé à la demande du général Kelly, le nouveau chef de cabinet de Donald Trump, en poste seulement depuis le lundi 31 juillet. Cet ancien soldat est chargé de mettre fin au chaos qui règne depuis des semaines à la Maison-Blanche. Car en 11 jours, Anthony Scaramucci a multiplié les prises de positions. Il a même donné une interview surréaliste au vocabulaire fleuri au New Yorker, dans laquelle il traite Reince Preibus, l'ancien chef de cabinet, de "schizophrène paranoïaque".

Le JT
Les autres sujets du JT
Anthony Scaramucci s\'exprimme lors d\'une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington DC, le 21 juillet 2017.
Anthony Scaramucci s'exprimme lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington DC, le 21 juillet 2017. (RON SACHS / AFP)