États-Unis : la destitution de Donald Trump n'est plus un tabou

Un procureur spécial pourrait être nommé afin d'enquêter sur l'ingérence russe lors de l'élection présidentielle. Un scénario que Donald Trump voulait éviter à tout prix.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Toutes ces affaires isolent de plus en plus Donald Trump. Toute la communauté du renseignement tourne le dos au président après le limogeage du patron du FBI la semaine dernière. Désormais, un certain nombre de parlementaires, y compris des membres du parti républicain, le camp de Donald Trump, évoquent l'idée de la nomination d'un procureur spécial.

Une destitution dans les tuyaux

Or, il s'agit de la première étape de l'impeachment. C'est une procédure très lourde, complexe, qui requiert une large majorité à l'Assemblée. On en est encore très loin, note ce jeudi 18 mai Jacques Cardoze, le correspondant de France 2 qui s’exprime depuis Washington. Mais rien que le fait que des parlementaires en parlent, c'est une très mauvaise nouvelle pour Donald Trump. On a en outre de plus en plus le sentiment que c'est la presse qui dicte désormais l'agenda de la Maison-Blanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant tient une pancarte pour demander la destitution de Donald Trump, le 10 mai 2017 à Los Angeles (Californie) aux Etats-Unis.
Un manifestant tient une pancarte pour demander la destitution de Donald Trump, le 10 mai 2017 à Los Angeles (Californie) aux Etats-Unis. (DAVID MCNEW / AFP)