Etats-Unis : Jeff Sessions, ministre de la Justice de Trump, soupçonné de parjure

Aux États-Unis, la polémique fait rage autour du ministre de la justice Jeff Sessions, soupçonné d'avoir établi des contacts avec le Kremlin pendant la campagne présidentielle. Le président américain a dénoncé ce qu'il considère comme une chasse aux sorcières.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le président Donald Trump est de nouveau dans la tourmente. En pleine visite d'un porte-avions américain, il était venu parler du renforcement du budget de l'armée. Mais la presse l'a harcelé de questions sur son ministre de la Justice, Jeff Sessions, accusé d'avoir eu des contacts illégaux avec les Russes. "Monsieur le président, vous avez confiance en votre ministre ?" demande un journaliste. "Une confiance totale", a répondu Donald Trump. Deux minutes plus tard, les questions fusent à nouveau. Donald Trump refuse d'entrer dans la polémique, mais la crise est profonde.

Mensonge sous serment

Le ministre de la Justice est un proche de Donald Trump, un fidèle. Il est accusé d'avoir eu des contacts avec l'ambassadeur russe pendant la campagne, alors qu'il avait juré le contraire lorsqu'il avait prêté serment devant le Sénat en janvier dernier. "J'ai été accusé d'avoir joué les intermédiaires dans cette campagne, mais je n'ai jamais eu de contact avec les Russes", avait-il affirmé en janvier dernier. Depuis, il a reconnu dans différentes interviews ne pas avoir dit toute la vérité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, le 9 février 2017, à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump, le 9 février 2017, à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (JIM LOSCALZO / DPA)