Etats-Unis : Ivana Trump, "Première dame" ? Melania Trump n'apprécie pas la plaisanterie

Une boutade de la première femme du président des Etats-Unis a provoqué une réaction courroucée de son épouse actuelle, Melania.

La première épouse de Donald Trump, Ivana Trump, le 15 septembre 2014, à New York, à l\'occasion d\'une soirée donnée pour le tournoi de golf annuel du club de golf de Donald Trump, et la Première dame des Etats-Unis, Melania Trump, le 1er septembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington.
La première épouse de Donald Trump, Ivana Trump, le 15 septembre 2014, à New York, à l'occasion d'une soirée donnée pour le tournoi de golf annuel du club de golf de Donald Trump, et la Première dame des Etats-Unis, Melania Trump, le 1er septembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington. (DAVE KOTINSKY / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La blague est visiblement mal passée. Dans un entretien à la chaîne américaine ABC News, Ivana Trump, la première femme de Donald Trump, s'est arrogée, sur le ton de l'humour, le titre de Première dame. L'épouse actuelle du président des Etats-Unis, Melania Trump, a peu goûté cette plaisanterie et l'a fait savoir par la voix de sa porte-parole.

"Je ne veux pas créer de jalousie"

Ivana Trump, en pleine promotion de son livre Raising Trump, a évoqué ses échanges avec son ex-mari. "J'ai le numéro direct pour la Maison Blanche, mais je ne veux pas vraiment l'appeler parce que Melania est là-bas", a-t-elle expliqué. "Et je ne veux pas créer de jalousie ou quelque chose comme ça, car je suis la première femme de Trump. D'accord ? Je suis la Première dame", a-t-elle glissé dans un rire.

Melania Trump n'a pas apprécié du tout ce commentaire humoristique. Elle "adore vivre à Washington DC et est honorée de son rôle de Première dame des Etats-Unis", a expliqué sa porte-parole Stephanie Grisham, citée par la chaîne américaine CNN. Et d'ajouter : "Elle a l'intention d'utiliser son titre et son rôle pour aider des enfants, pas pour vendre des livres. Il n'y a clairement aucun fondement à cette déclaration de la part d'une ex. Ce n'est malheureusement que du bruit pour attirer l'attention et se mettre en avant."