États-Unis : Donald Trump nie en bloc toute collusion avec la Russie

Pour sa première conférence de presse ce mercredi 11 janvier, avant son programme, Donald Trump a dû d'abord répondre aux accusations sur ses liens avec la Russie après la publication de documents compromettants.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'était sa première conférence de presse depuis son élection ce mardi soir. Elle promettait d'être agitée. Elle l'a été, comme lors d'un échange musclé avec un journaliste de CNN. Donald Trump devait annoncer les grandes lignes de son programme, mais il a dû d'abord se défendre d'accusations de connivence avec la Russie : "C'est une honte [...] Ce ne sont que de fausses nouvelles, que des mensonges. Ce n'est jamais arrivé".

Moscou dément

C'est un rapport de 35 pages qui met le feu aux poudres. On y apprend que le nouveau président élu américain aurait été filmé avec des prostitués dans un hôtel de Moscou. Ce qu'on lui reproche surtout, ce sont des échanges de renseignements avec le Kremlin, notamment pendant la campagne présidentielle américaine. Des informations rejetées par Moscou qui n'assure n'avoir aucun dossier compromettant sur Donald Trump. Il prendra ses fonctions le 20 janvier. Les manifestations qui lui sont hostiles continuent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump devant la presse dans le hall de la Trump Tower à New York, le 11 janvier 2017
Donald Trump devant la presse dans le hall de la Trump Tower à New York, le 11 janvier 2017 (EVAN VUCCI / AP / SIPA)