Etats-Unis : des militaires transgenres poursuivent Donald Trump en justice

Le président américain a récemment annoncé que les personnes transgenres ne pourraient plus travailler dans l'armée. Les cinq plaignantes évoquent les incertitudes au sujet de leur avenir, notamment en ce qui concerne leur droit à la retraite.

Donald Trump à la Maison Blanche (Washington, Etats-Unis), le 4 août 2017.
Donald Trump à la Maison Blanche (Washington, Etats-Unis), le 4 août 2017. (SAUL LOEB / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cinq femmes transgenres employées par l'armée américaine ont lancé, mercredi 9 août 2017, des poursuites contre Donald Trump et le Pentagone. Cette décision fait suite à la récente annonce par le président américain que les personnes transgenres ne pourraient plus travailler dans l'armée.

La plainte a été déposée par le Centre national pour les droits des lesbiennes (NCLR) et l'Alliance gay et lesbienne contre la diffamation (GLAAD). Dans ces poursuites devant un tribunal fédéral, les cinq plaignantes évoquent les incertitudes au sujet de leur avenir, y compris en ce qui concerne un éventuel renvoi ou si elles vont perdre leurs droits post-militaires comme la retraite.

Une décision annoncée sur Twitter

En juillet, Donald Trump est revenu sur une mesure mise en place par son prédécesseur Barack Obama plus d'un an plus tôt. "Après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des Etats-Unis n'acceptera pas ou ne permettra pas aux personnes transgenres de servir dans aucune capacité dans l'armée américaine", avait-il écrit sur Twitter, mettant en avant "le fardeau des coûts médicaux énormes" et "les perturbations" entraînées par les personnes transgenres dans l'armée.