États-Unis-Corée du Nord : la guerre des mots

Nouvelle étape dans la nuit de mercredi 9 août à jeudi 10 août dans l'escalade verbale. Les Américains mettent en garde Kim Jong-Un alors que Pyongyang envisage de tirer quatre missiles d'ici mi-août vers l'île de Guam.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La guerre des mots et les menaces continuent entre Washington et Pyongyang aujourd'hui. "La Corée du Nord annonçant même le tir de quatre missiles vers la mi-août sur l'île de Guam, une île américaine dans le Pacifique, à 3 350 kilomètres de là", précise Arnauld Miguet en direct de Pékin. Une annonce étonnante puisque généralement, le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un prépare ses essais et ses tirs dans le plus grand secret.

Escalade verbale

"Mais la Corée-du-Nord est de plus en plus isolée surtout depuis le vote à l'unanimité des sanctions par le Conseil de sécurité des Nations Unies", poursuit le journaliste de France 2. L'escalade verbale, quant à elle, continue. Donald Trump a d'ailleurs promis du "feu et de la colère" à Pyongyang. "Des menaces balayées d'un revers de la main par la Corée du Nord. La Chine pendant ce temps joue l'apaisement, demandant aux deux parties de ne pas jeter de l'huile sur le feu. Un feu déjà bien ardent", conclut Arnauld Miguet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump à Bedminster (New Jersey, Etats-Unis), le 8 août 2017.
Donald Trump à Bedminster (New Jersey, Etats-Unis), le 8 août 2017. (NICHOLAS KAMM / AFP)