Donald Trump promet "le feu et la colère" à la Corée du Nord

Un palier a été franchi dans l'escalade des tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord. Donald Trump a répondu violemment à la menace de Pyongyang qui envisage de frapper une île du Pacifique rattachée aux États-Unis.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pyongyang a menacé de frapper l'île de Guam, située dans le Pacifique et où les États-Unis comptent deux bases militaires. La Corée du Nord affirme étudier avec attention un plan opérationnel pour y faire feu avec l'aide de missiles balistiques. Réaction à la mise en garde, quelques heures plus tôt, du président américain. "La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces contre les États-Unis. Ils se heurteront au feu et à la colère comme le monde ne l'a jamais vu", a déclaré Donald Trump.

Un tour de force

Le renseignement américain en est désormais convaincu. Selon des révélations du Washington Post, la Corée du Nord a réussi à miniaturiser l'arme atomique pour l'embarquer à bord d'un missile. Un tour de force plus rapide que prévu. Mais il restera encore des obstacles avant de pouvoir menacer directement les pays voisins et le sol américain, et devenir une puissance nucléaire à part entière capable de frapper partout et à tout moment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump à Bedminster (New Jersey, Etats-Unis), le 8 août 2017.
Donald Trump à Bedminster (New Jersey, Etats-Unis), le 8 août 2017. (NICHOLAS KAMM / AFP)