Donald Trump : le futur président des États-Unis soupçonné de conflits d'intérêts

À peine élu, Donald Trump est déjà soupçonné de conflits d'intérêts. Il détient des parts dans des centaines de sociétés et cette semaine, c'est sa fille qui a été directement mise en cause.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Lorsque Donald Trump accorde sa première interview de président élu ce dimanche 13 novembre, sa famille l'entoure. Sa fille Ivanka porte un bracelet en or. Ce n'est en apparence qu'un détail, mais les journalistes découvrent son prix : 9 000 euros et c'est une entreprise du groupe Trump qui le fabrique. Une question se pose alors : l'interview du président sert-elle de promotion à la marque Trump ?

Commerce et diplomatie sont-ils compatibles ?

Donald Trump a désormais deux casquettes : l'homme d'affaires et le chef d'État. Côté affaires, son empire économique, c'est plus de 500 entreprises dans au moins 22 pays. Mais commerce et diplomatie sont-ils compatibles ? Premier exemple : son premier prêteur est la Deutsche Bank avec 2,5 milliards de dollars prêtés depuis plus de 20 ans. Dans le même temps, les États-Unis demandent 14 milliards de dollars d'amende à la banque allemande depuis la crise des subprimes. Premier conflit d'intérêts entre l'homme d'affaires et le président. Pour éviter ce problème de mélange des genres, Donald Trump a déclaré qu'il laisserait la gestion de ses entreprises à trois de ses enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, 45ème président élu des Etats-Unis
Donald Trump, 45ème président élu des Etats-Unis (MANDEL NGAN / AFP)