Donald Trump face à la fronde des sportifs

Pour protester contre les meurtres de noirs par la police américaine les joueurs de football américain s'agenouillent durant l'hymne national. En réponse, Donald Trump les a insultés.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un genou à terre en signe de protestation contre le président, du jamais vu sur un stade de football américain, généralement préservé des opinions. Ce week-end face au drapeau et à l'hymne national, il y a ceux qui se tiennent debout en soutien à Donald Trump et d'autres, pour la plupart des noirs, qui mettent un genou à terre. Pour comprendre, il faut remonter à l'action de Colin Kaepernick, ce joueur de San Francisco, qui en 2016 s'agenouille pour protester contre les violences policières et les tensions raciales.

La division se transforme en défiance

Samedi 23 septembre, lors d'un meeting, c'est un président américain survolté qui le prend à partie, en l'injuriant. "Est-ce que vous n'aimeriez pas voir un de ces propriétaires de foot américain dire quand quelqu'un manque de respect à notre drapeau : 'Sortez ce fils p***, il est viré'", lance-t-il. Cette division se transforme en défiance, les chanteurs Pharell Williams à Charlottesville et Stevie Wonder à New York ont eux aussi mis un genou à terre. Un geste qui devient le symbole anti-Trump.

Le JT
Les autres sujets du JT
trump nfl
trump nfl (BRUT)