Donald Trump : accusé, il contre-attaque

La Russie aurait un dossier et une vidéo qui lui donneraient une emprise sur Donald Trump, fraîchement élu à la tête des États-Unis.

Voir la vidéo
france 2
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour sa première conférence de presse depuis son élection, Donald Trump était très attendu ce mercredi 11 janvier. Mais le nouveau président des États-Unis était quelque peu énervé. En cause ? Les accusations de connivence avec la Russie. "C'est une honte que les services de renseignement aient laissé fuiter de telles informations qui sont fausses et inventées", s'est exclamé Donald Trump.

Des informations compromettantes

Dans son viseur : le renseignement américain qui aurait laissé fuiter un rapport de 35 pages pour le moins accablant. Le candidat Trump savait-il que la Russie tentait d'interférer dans la campagne des démocrates en piratant les e-mails du camp d'Hillary Clinton ? Oui, selon le document basé sur l'enquête non vérifiée d'un ancien espion britannique, mais prise très au sérieux. La Russie détient-elle des documents compromettants pour faire chanter le président américain ? Oui encore selon le rapport. Moscou aurait des vidéos sexuelles du républicain avec des prostituées tournées en Russie en 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump devant la presse dans le hall de la Trump Tower à New York, le 11 janvier 2017
Donald Trump devant la presse dans le hall de la Trump Tower à New York, le 11 janvier 2017 (EVAN VUCCI / AP / SIPA)