Corée du Nord : l'escalade

Après le test nucléaire effectué dimanche par la Corée du Nord, le conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir en urgence ce lundi 4 septembre dans l'après-midi.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La crise ouverte par la Corée du Nord finira-t-elle par un holocauste nucléaire ? L'image en tout cas passe en boucle à la télévision nord-coréenne. On n'en est pas là, mais un pas a peut-être été franchi dans ce sens, depuis que Kim-Jung-Un, le jeune leader de la Corée du Nord, s'est affiché hier avec ce qui pourrait être une bombe atomique miniaturisée, et a procédé à un essai nucléaire massif qui pourrait être une bombe H.

Les États-Unis parlent de "réponse massive"

La provocation n'est pas passée inaperçue à Washington où le ministre de la Défense s'est montré assez clair. "Toute menace visant les États-Unis ou ses territoires, y compris Guam et ses alliés, fera l'objet d'une réponse militaire massive. Les États-Unis ne cherchent pas l'anéantissement total de la Corée du Nord, mais en ont la capacité", a déclaré Jim Mattis. En attendant, la Corée du Sud et le Japon renforcent leurs capacités de défense conventionnelles. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur cette photo publiée le 3 septembre 2017 par l\'agence officielle de la Corée du Nord, Kim Jong-un inspecte un objet présenté comme faisant partie du programme nucléaire du pays.
Sur cette photo publiée le 3 septembre 2017 par l'agence officielle de la Corée du Nord, Kim Jong-un inspecte un objet présenté comme faisant partie du programme nucléaire du pays. (KCNA VIA KNS / AFP)